Home Blog

Technicien de police scientifique : la première année, une année de stage

0
Gestion scene de crime

Quelle classe de dégainer ses lunettes de soleil comme Horacio Caine ou de pondre une déduction Holmesienne comme Gil Grissom ! Mais même ces experts de scènes de crimes ont dû faire leurs débuts dans le monde des sciences forensiques.
Et dans le monde réel, comment se passe la première année de carrière d’un Technicien de PTS?
Quid des conditions de travail, des formations, du quotidien pour un policier scientifique débutant?

I- Prise de poste et stage

     Comme vous pouvez le lire dans l’article après le concours de technicien de police technique et scientifique, si vous êtes lauréat du concours, vous débutez directement votre carrière en étant affecté dans votre service définitif (tant que vous ne mutez pas ni ne passez d’autres concours).
Mais l’intégration effective dans la fonction publique nécessite de valider une année de stage.
Après avoir démontré pendant cette période votre aptitude à exercer le métier, vous serez titularisé.

Mais en quoi consiste concrètement cette année de stage ?

II- Travail quotidien et formations pendant l’année de stage

     II-A- Missions du stagiaire

     La mission principale du stagiaire est de faire le café pour le service…
Enfin non, ça c’est ce que certains anciens essayent de faire croire ! Dans la majorité des services de PTS, vous aurez les mêmes missions que vos collègues. Ils vous expliqueront le travail quotidien, et vous les accompagnerez et les aiderez dans les différentes tâches. C’est une partie de l’apprentissage.

     II-B- Formation du stagiaire

     On distingue deux types de formations officielles en PTS :

    1. le tronc commun (à l’école de police de Nîmes): destiné à présenter aux stagiaires leur environnement professionnel et quelques notions fondamentales.

    2. le stage « partenaires » en région : au cours duquel différents services partenaires font découvrir leur activité aux stagiaires.

    3. un module d’adaptation au métier qui dépend du poste occupé (en distanciel + présentiel à Ecully): il a pour but de former et habiliter le policier scientifique aux tâches dévolues à son poste.

  • la formation continue : tout au long de votre carrière, vous aurez la possibilité de postuler pour des formations dans divers domaines de la PTS, mais aussi hors PTS. Ainsi, vous pourrez aussi bien suivre une formation pour réaliser des portraits-robots qu’un stage de perfectionnement en anglais. Il pourra s’agir de formations en présentiel (ayant souvent lieu à Ecully, en banlieue lyonnaise), en distanciel depuis le service ou le domicile, ou un mix des deux.

     Mais il existe un biais de formation officieux :

  • la formation au service: celle que vous pourrez recevoir de vos collègues au quotidien. Elle complète l’offre officielle de formation.

     En tant que stagiaire, vous suivrez le plus rapidement possible la formation initiale et vos collègues vous formeront au service. Vous n’aurez pas encore accès à la formation continue.
Concrètement, vous travaillerez dans votre service plus ou moins longtemps avant d’être convoqué pour la formation à Nîmes.

     II-C- Horaires et astreintes du stagiaire

     Vous aurez le même régime horaire que vos collègues lors de vos journées de travail classiques. En revanche, les horaires officiels sont généralement différents pendant les périodes de formations. La journée se termine souvent à 16h30.

     Lorsque vous aurez obtenu les habilitations vous permettant d’assurer des astreintes, vous serez intégré dans le planning. Pour les astreintes, la plupart des services organisent une période d’adaptation en plusieurs temps :

  • accompagner le collègue d’astreinte pour observer et aider
  • assurer ensuite sa propre astreinte avec un collègue expérimenté prévu pour aider en cas de besoin
  • puis l’assurer seul, avec parfois un collègue privilégié pour assurer une « hotline » ou se déplacer

A savoir : certains services en manque d’effectifs n’ont pas forcément le luxe de procéder ainsi…

     II-D- Salaire du policier scientifique stagiaire

     Un stagiaire est payé comme un titulaire, en fonction de son indice (qui dépend de son échelon). Certains stagiaires ayant de l’ancienneté dans d’autres administrations bénéficient d’une reprise de carrière et débutent à un échelon supérieur au premier.

III- Congés du stagiaire

     Dans le privé, on ne peut parfois pas poser de congés la première année, ou ne pas choisir quand les poser. Bonne nouvelle : ce ne sera pas le cas pour vous !

     III-A- Quantité de congés

      Un policier scientifique a le droit pour une année à :

  • 25 CA (congés annuels)
  • des RTT si vous travaillez plus de 35h/semaine. Exemple : si vous travaillez 40,5h/semaine, vous aurez 29 jours de RTT pour l’année. C’est le cas pour la majorité des services de terrain.
  • des HP (hors période) : vous pouvez « gagner » 1 ou 2 jours de congés supplémentaires si vous posez vos CA pendant certaines périodes de l’année.
  • des heures que vous pourrez poser, en fonction de celles que vous aurez accumulées en travaillant hors horaires de bureau : heures supplémentaires ou heures travaillées pendant les astreintes.

     En fonction de votre date d’affectation, vous aurez le droit à ces congés au prorata de la durée travaillée sur l’année.

     III-B- Garde d’enfant malade

     Si vous êtes parent et que Britney vient de vomir sur vos mocassins au p’tit déj’, vous pourrez faire une demande de « garde d’enfant malade ». Si vous rédigez un rapport simple de demande, accompagné d’un certificat médical, votre hiérarchie peut vous accorder de ne pas venir travailler sans avoir besoin de poser un congé.

     Attention : il s’agit d’une facilité de service qui n’est pas un droit ! La hiérarchie peut parfaitement refuser d’accorder de tels jours de garde. Dans beaucoup de services, la pratique est d’en accorder jusqu’à 12 dans l’année, pour les enfants de moins de 16 ans.

     III-C- Stagiaire et Compte Épargne Temps (CET)

     Malheureusement, en tant que stagiaire, vous ne pouvez pas ouvrir de CET. Le CET est un compte sur lequel un agent peut stocker des jours de congés non pris au cours de l’année. Ce stock pourra être utilisé pour poser des congés les années suivantes, ou augmenter ses revenus. En effet, les jours stockés au-delà du 15ème peuvent être indemnisés par l’administration au lieu de les conserver. Cette indemnisation est versée en juin.

     Exemple : un agent possède 30 jours sur son CET. Il décide de s’en faire indemniser 10. Pour un fonctionnaire de catégorie B (comme un TPTS), le jour est indemnisé 81,42€ net. L’agent touchera donc 814,20€ en juin de l’année suivante.

     En tant que stagiaire sans CET, vous devrez poser vos CA et RTT jusqu’à fin janvier de l’année suivante sous peine de les perdre.

     Notre conseil : au cours de la première année, vous aurez beaucoup de formations, durant lesquelles vous ne poserez pas de congés. Faites attention à bien poser vos congés à temps pour ne pas vous retrouver en fin d’année avec un surplus : vous le perdriez.

IV- L’entretien professionnel

     L’entretien professionnel a lieu une fois par an, pendant une campagne qui se déroule en février-mars. Il a pour but de faire le point sur l’année précédente, en abordant divers sujets, dont systématiquement :

  • les résultats professionnels
  • l’évaluation de l’atteinte des précédents objectifs et la détermination des suivants
  • la manière de servir
  • les acquis de l’expérience professionnelle
  • une discussion sur les conditions d’exercice et éventuellement les difficultés rencontrées
  • les besoins en formation
  • les perspectives d’évolution de carrière
  • les souhaits de mobilité

     Cet entretien se passe normalement entre l’agent et son N+1 et se déroule sous forme d’une discussion ouverte, avec des éléments à remplir par les deux protagonistes (certains avant l’entretien, d’autres pendant).

     Les étapes de l’entretien sont les suivantes :

  • un RDV est fixé 8 jours à l’avance. L’entretien est à préparer et une partie des documents à pré-remplir
  • l’entretien se passe entre le N+1 et l’agent. Il dure souvent entre 1 et 2h. Le compte-rendu est complété au fur et à mesure
  • le N+1 le signe et l’agent peut éventuellement y apporter des observations sur le déroulement de l’entretien
  • le document est transmis pour signature à l’autorité hiérarchique, qui peut également y porter ses appréciations personnelles
  • le compte-rendu est ensuite retourné à l’agent, qui le signe
  • une partie des informations de l’entretien est portée au dossier personnel de l’agent.

     Notre conseil : l’entretien professionnel est un moment privilégié pour discuter de projets personnels, ou encore de difficultés rencontrées dans l’exercice de ses fonctions. Mais il est préférable d’en discuter avec votre supérieur au cours de l’année, plutôt qu’attendre cette échéance si elle est lointaine.
Des objectifs s’avérant difficiles à atteindre au cours de l’année peuvent être revus en accord avec la hiérarchie par exemple.

     L’entretien professionnel en qualité de stagiaire :

     Votre premier entretien sera partiel. Comme on ne peut vous évaluer sur l’année précédente, seule la partie vous fixant les objectifs de l’année à venir est renseignée, ainsi que quelques rubriques générales.

V- Processus de titularisation

     V-A- Étapes du processus de titularisation :

     À l’issue de votre année de stage, votre hiérarchie émet un avis favorable ou défavorable à votre titularisation.
Si tout se passe bien, vous êtes titularisé et vous signez un arrêté de titularisation. Bravo, vous êtes fonctionnaire titulaire de la police technique et scientifique !
Si la hiérarchie trouve que vous n’avez pas fait vos preuves au cours de l’année, vous ne serez pas titularisé. La plupart du temps, la période de stage est prorogée pour 6 mois ou 1 an et le stagiaire a l’occasion de prouver qu’il est apte à exercer le métier, afin d’être titularisé à l’issue.
Dans des cas exceptionnels, le stagiaire peut être remercié sans prorogation.
Dans le cas d’une prorogation, la hiérarchie émet un nouvel avis favorable ou non. S’il ne l’est toujours pas, le personnel est remercié et perd le bénéfice du concours.

     V-B- Indices sur sa future titularisation ou non

     Ne stressez surtout pas si vous n’avez pas de signaux d’alarme ! Si un agent semble ne pas faire l’affaire à un instant T, la hiérarchie l’en informera pas plusieurs moyens d’importance croissante.
Sans que ce soit exhaustif, cela peut être:

  • l’information orale, les entretiens de mise au point ou recadrage
  • des explications et appréciations lors de l’entretien professionnel annuel
  • la convocation/entretien par la haute hiérarchie afin d’en discuter
  • l’avertissement officiel

     Notre conseil : si vous recevez des reproches sur votre façon de travailler, montrez que vous vous remettez en question et affichez votre bonne volonté. Notez ce que l’on vous demande de changer. Notez également dans une sorte de journal ce que vous avez fait concrètement pour vous améliorer. Vous aurez des arguments à avancer pour montrer les efforts que vous avez accomplis.
Si la campagne d’entretiens professionnels est lointaine, n’hésitez pas à demander un entretien avec votre supérieur pour savoir si votre travail convient, ou ce qu’il faudrait changer.

     V-C- Influence des formations sur la titularisation

     Il faut savoir que tous les stagiaires n’ont pas forcément l’opportunité de suivre l’intégralité de leur formation initiale au cours de leur année de stage.
Cette raison n’est pas valable à elle seule pour proroger la période de stage.
En revanche, un échec répété à une formation peut entraîner un refus de titularisation.

VI- Conseil important pour les nouveaux policiers scientifiques

     La police technique et scientifique est un métier qui fait souvent fantasmer « le public ». Et l’on est fier, à juste titre, lorsqu’on réussit à l’intégrer. Il peut être tentant d’afficher son nouveau métier et ce qu’on y rencontre, autant pour partager son enthousiasme que pour se mettre un peu en avant.

Attention néanmoins à ne pas franchir la ligne rouge. Par exemple, ne partagez jamais de photos de vos interventions ou de votre service, même dans un groupe privé (la fuite est toujours possible). Cela constitue une faute professionnelle pouvant aboutir à des sanctions, jusqu’à la non titularisation ou la révocation.

     Attention également aux réseaux sociaux. Des notes de services rédigées en haut lieu ont d’ailleurs alerté les membres de la police du danger de trop en dire sur les réseaux.

     Notre conseil : évitez d’afficher votre qualité de policier scientifique sur les réseaux sociaux, surtout s’il est possible de déduire des informations sur votre identité et/ou votre lieu d’habitation ou de travail.

     Voilà! Vous en savez un peu plus sur le déroulement de la première année d’un personnel de PTS. Bonne année de stage pour ceux qui seront lauréats du concours. Et n’oubliez pas de faire le café pour les anciens!

Et pour ceux qui se donneront toutes les chances d’intégrer la police scientifique en suivant notre préparation au concours, bienvenue !

Après le concours de technicien de police technique et scientifique

0
Police Inspection Looking For Clues On Investigation Board

Vous venez de passer l’oral d’admission du concours de technicien de police technique et scientifique… et ensuite ?

I- Publication des résultats du concours

apres le concours police scientifique

Les résultats du concours sont publiés habituellement dans les 3 semaines qui suivent la fin des oraux. Mais ce délai est variable d’une session à l’autre.

Notre conseil : soyez proactifs afin de ne pas être pris de court si la prise de poste est rapide, surtout si vous risquez de devoir déménager ou d’avoir d’autres dispositions à prendre ! Surveillez la publication des résultats.

Pour les concours externes et internes:
– ils sont publiés sur le site « devenir policier » et vous recevrez un courrier vous informant de votre admission et de votre classement
– sur les réseaux : suivez-nous sur notre page facebook pour ne rien manquer. Notre page relaie les résultats du concours dès leur sortie, et bien d’autres informations.

II- Choix du service et de la ville de votre premier poste en PTS

II-A- La publication de la liste des postes

Lorsque la liste des admis est publiée, vous pouvez enfin sabrer le champagne si vous faites partie de la liste ! En revanche, vous ne connaitrez pas encore votre lieu d’affectation. En effet, les postes proposés aux lauréats ne sont pas encore déterminés. Là encore, le délai est variable, comptez au moins deux semaines. Vous avez manqué le concours, l’année prochaine, faites appel à notre préparation.

II-B- Les postes proposés

Vous recevrez un courriel avec les fiches des postes proposés et un formulaire de réponse ou vous devrez classer tous les postes par ordre de préférence. Il se peut que vous receviez également un appel téléphonique, les candidats étant appelés dans l’ordre de classement.

Si vous êtes sur liste complémentaire : vous serez appelé dans l’ordre tant qu’il restera un poste proposé non pourvu. Il y a parfois une deuxième vague d’affectations plusieurs mois après la première vague. Il n’y a aucune règle pour les candidats sur liste complémentaire, dans une région certains finiront premier ou deuxième sur liste complémentaire et ne seront pas appelés, et dans une autre région certains finirtont 5ème ou 10ème et le seront. Cela dépend du lieu d’affectation et des autres candidats.

L’administration attribuera ensuite les postes en donnant satisfaction aux lauréats dans l’ordre du classement.

Nos conseils :
– renseignez-vous sur les différents types de services et de postes en police scientifique.
– dès la parution des postes, prenez contact avec les services susceptibles de vous intéresser pour vous présenter rapidement et prendre tous les renseignements nécessaires pour faire votre choix. Vous pourrez vous faire un premier avis et aussi savoir si d’autres lauréats briguent le poste.
– si vous pouvez prendre contact avec les autres lauréats : communiquez entre vous pour avoir une idée de qui souhaite quel poste : vous pourrez plus vite commencer à vous organiser si vous en déduisez le poste que vous aurez.

III- Formalités nécessaires avant d’être définitivement affecté :

III-A- L’enquête de moralité :

Elle est généralement réalisée par le service départemental du renseignement territorial. Ce sont des policiers qui vont vérifier qu’il n’y ait pas de conflit d’intérêt entre votre profil moral et relationnel et votre futur métier. Quel que soit le résultat de leurs recherches, vous allez être convoqué pour un court entretien. Vous avez été condamné pour un délit ? Votre oncle est connu pour trafic de drogue ?

Si oui, attendez-vous à ce que ce soit plus compliqué… (Il semble que regarder les Anges de la Téléréalité, ça passe, mais juste juste…). Sinon, rendez-vous à la case suivante !

III-B- La visite médicale :

Vous allez également être convoqué par le médecin de prévention de la police. Il constituera votre dossier et réalisera un examen médical. A l’issue, il vous déclarera apte ou inapte au métier. Pas de stress : il faut vraiment un important problème médical ou psychologique pour être déclaré inapte.

Pas de taille minimale requise. Pas besoin d’avoir une vue ou une audition parfaite non plus. Si vous êtes déclarés aptes, vous pouvez continuer l’aventure en PTS et attendre votre prise de poste.

IV- Date d’affectation après les formalités obligatoires

À nouveau, le délai  entre le moment où vous connaîtrez votre service d’affectation et votre prise de poste est variable. Il est arrivé que certains agents n’aient que deux semaines. Mais dernièrement, c’est plutôt de l’ordre de deux mois en moyenne.

Notre conseil : si le délai semble très court pour vous organiser, et cela pour des raisons valables (déménagement compliqué, rupture conventionnelle avec votre employeur actuel, inscription d’enfants à l’école, en crèche etc.), parlez-en à votre hiérarchie. Vous pouvez demander un report d’affectation, ou au pire demander à votre service de prendre des congés. L’administration accepte en général.

V- Premiers jours dans la police scientifique

Actuellement, les lauréats du concours sont affectés avant d’être formés. Vous passerez donc du temps dans votre service avant de partir en formation initiale.

Quelle cravate mets-je ? Celle avec Bob l’Eponge ou la Darth Vader ? Aucune, sauf si vous voulez qu’on vous ressorte ce dossier pendant 3 ans au café !

Dans la grande majorité des services de PTS, l’ambiance est familiale. Habillez-vous correctement, mais comme tous les jours ! Prévoyez une tenue qui vous permet d’accompagner les collègues dans les missions quotidiennes. Par exemple, si vous êtes affecté(e) dans un service de terrain, mettez de quoi éventuellement accompagner… donc pas de bermuda ou de talons aiguilles ! Ou ayez une tenue de rechange.

Votre première journée dépendra de votre service et de vos collègues. Sachez que dans de nombreux services, il n’y a pas de programme très précis d’accueil ni de plan de formation interne. C’est plutôt de l’improvisation. Donc pas de stress. Soyez naturel, à l’aise, mais pas en terrain conquis, ça se passera très bien.

Souvent, on vous fera faire un tour éclair de tous les services pour vous présenter les collègues : vous aurez la joie d’apprendre et d’oublier dans la seconde des dizaines de prénoms et de postes. Vous visiterez les locaux et vous prendrez possession de votre bureau. Avec un peu de chance vous aurez un ordinateur déjà prêt.

Vous serez reçus par la plus haute hiérarchie locale. Il peut s’agir d’un commissaire divisionnaire par exemple. Là, restez naturels, mais plus solennels…préférez « bonjour Monsieur », employez le vouvoiement.

Pour le reste, tout est possible ! Partir rapidement sur le terrain accompagner un collègue dans un service d’Identité Judiciaire (IJ). Assister à un examen technique pour un laboratoire…ou avoir peu de choses à faire si les collègues sont overbookés et ne peuvent pas immédiatement vous prendre en charge.

Notre conseil dans ce cas : ne vous formalisez pas. Demandez si vous pouvez commencer à étudier des documents de formation ou vous familiariser avec les dossiers qui peuvent être consultés sur le réseau.

VI- Démarches administratives

Rapidement, vous devrez fournir des documents pour constituer votre dossier personnel : informations personnelle, situation familiale etc. Vous fournirez également les documents permettant de recevoir votre paye.

Quelques conseils :

  • vérifiez si votre paye vous sera bien versée le premier mois (il peut y avoir une latence en fonction de votre date d’affectation). Si ce n’est pas le cas, faite une demande d’avance au Bureau des Ressources Humaines (BRH) qui transmettra au service des payes.
  • Le cas échéant, vérifiez que votre reprise d’ancienneté va être prise en compte correctement. Si vous avez travaillé dans le privé, la moitié de votre ancienneté sera calculée pour vous classer dans la grille. Si vous étiez fonctionnaire, vous serez classé dans la grille de rémunération en fonction de votre indice.

Les règles de reprise de carrière se trouvent sur légifrance : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000021262538/2022-08-05

  • Renseignez-vous auprès du BRH pour savoir si vous avez droit à une indemnité de déménagement, et si oui, demandez le dossier.
  • Il faut également obtenir le document d’autorisation de conduite les véhicules de service.

Notre conseil : si vous naviguez entre deux domiciles éloignés pendant cette période : demandez par téléphone la liste des documents qui vous seront demandés afin de tout avoir rapidement sur place.

VII- Dotation vestimentaires et carte professionnelle

Assez rapidement, vous irez faire prendre vos mensurations afin de recevoir votre dotation initiale : quelques effets vestimentaires, votre gilet pare-balle etc. Les agent de la PTS n’ont pas d’arme à feu. Une dotation d’aérosols lacrymogènes est en train d’être mise en place. Suivre une formation est nécessaire avant d’être habilité à l’utiliser.

Vous devrez ensuite vous faire prendre en photo pour que votre carte de police soit réalisée. Elle vous servira à prouver votre qualité de policier scientifique, mais est aussi indispensable pour accéder à certains fichiers de police ou applications-métier (il s’agit d’une carte à puce).

Petite information-cadeau pour ne pas avoir l’air bête : la carte de police est parfois appelée « carte de réquiz’» ou « carte de pêche ». Ne demandez pas s’il y a du poisson dans la rivière du coin…

Et ensuite ? Comment se déroule les formations d’un policier scientifique ? Pour en savoir plus lisez nos articles sur la formation d’adaptation au premier emploi ou encore sur les différents type de formation au cours de votre carrière de policier scientifique.

Un article de TQ pour © www.police-scientifique.com

Formation d’adaptation au métier de technicien de police scientifique

0
forensic investigator documenting evidence with camera at crime scene

La formation d’adaptation au premier emploi est celle dispensée après réussite au concours de technicien de police technique et scientifique. Pour suivre une formation permettant de préparer et réussir ce concours, rendez-vous sur notre page dédiée.

Les lauréats du concours choisissent leur affectation parmi les postes proposés en fonction de leur classement au concours. Une fois affecté, ils commencent à découvrir leur environnement de travail : un commissariat, un hôtel de police ou un laboratoire de police scientifique. Mais assez rapidement, les nouveaux techniciens de police scientifique vont découvrir la police nationale et leur métier via une première formation d’adaptation au premier emploi.

La formation des techniciens de police scientifique lauréats du concours

Les contours de la formation d’adaptation au premier emploi reçue par les TPTS ont été cadrés par l’arrêté du 20 juin 2022.

Cette formation a pour but d’acquérir et de développer les compétences nécessaires et attendues pour exercer les missions de la police technique et scientifique : prélever, analyser et comparer. Celle-ci revêt un caractère obligatoire.

Contenu de la formation

La formation d’adaptation au premier emploi comprend :

– Un stage en immersion de deux semaines ayant pour objectif la découverte des différents services de police et des partenaires institutionnels ;

– Un tronc commun d’une durée variable selon le grade (6 semaines pour le premier grade de technicien de police technique et scientifique)

– Un socle opérationnel, composé d’un ou plusieurs modules métier qui se déroulent au centre national de formation de police scientifique à Ecully ou en région, et dont la durée est variable selon le parcours professionnel de l’agent.

Date de la formation

La formation d’adaptation au premier emploi doit se dérouler au plus près de la date d’affectation du stagiaire. Elle doit être dispensée au plus tard dans l’année suivant le recrutement.

Le parcours de formation de premier emploi des TPTS

Le stage en immersion

Les TPTS effectuent un premier stage en immersion dispensé en services opérationnels dans la région d’affectation. Celui-ci a pour objectifs :

– La découverte d’un commissariat de police afin d’acquérir une vue exhaustive des missions et notamment l’accueil, la prise de plaintes, le service d’identité judiciaire, le service de voie publique ainsi que les tâches d’un officier de police judiciaire ;

– La découverte des partenaires institutionnels : les sapeurs-pompiers, les services de secours, la justice, l’institut médico-légal, la gendarmerie nationale, les douanes.

Ce stage revêt un caractère pédagogique et obligatoire pour le stagiaire issu d’un concours externe et pour le stagiaire nommé au choix ou issu d’un concours interne et affecté dans une ville ou une structure différente. Le programme de stage est établi par le service d’affectation du stagiaire.

Le tronc commun

Le tronc commun, organisé et géré par le directeur central du recrutement et de la formation de la police nationale a pour objectif d’appréhender les missions de la filière scientifique au sein de la police nationale.

Il comporte quatre modules effectués en distanciel et/ou présentiel. Les agents nommés dans le grade de technicien principal suivent en outre un cinquième module (management).

A la fin de cette séquence, une évaluation est réalisée sous forme de questions à choix multiples ou à réponses courtes afin d’apprécier le degré d’atteinte des objectifs de la formation et de mesurer, pour chaque stagiaire, les connaissances globales et techniques acquises et indispensables à l’exercice de leur premier emploi.

Les techniciens du premier grade nommés dans le grade de technicien principal et ayant suivi la formation d’adaptation au premier emploi à compter de l’année 2022 seront astreints à suivre le cinquième module (management) du tronc commun.

Le ou les modules métier

Le socle opérationnel en criminalistique, dont le programme est de la compétence du service national de police scientifique, concerne plusieurs thématiques, d’une durée variable en fonction de l’affectation :

– Dactyloscopie ;

– Gestion de scènes délictuelles ou criminelles ;

– Révélations physico-chimiques ;

– Criminalistique numérique ;

– Criminalistique analytique.

Ces formations initiales sont organisées par module selon les modalités pédagogiques en présentiel et en e-formation.

Ces modules métier donnent lieu à l’obtention d’habilitations avec prévision d’un rattrapage pour les agents qui n’auraient pas obtenu leurs habilitations. Les techniciens et les techniciens principaux de police technique et scientifique ne pourront exercer leurs missions que lorsqu’ils disposeront des habilitations idoines. Ils ne seront formés qu’aux techniques correspondant au domaine de compétences de leur service d’affectation.

 

Maxime DROUET

0

Âgé de 30 ans, j’ai tout d’abord eu une carrière dans le domaine de l’hôtellerie restauration en occupant des postes de direction et manager au sein de différentes entreprises à Toulouse, Paris, Colmar etc… Je suis fier de mon parcours professionnel dans le privé qui m’a permis de développer mes qualités d’organisation, de décision et de management avec des équipes allant de 6 à 100 personnes.

J’ai rejoint la police scientifique par passion pour ce métier et pour travailler dans une entité proche de mes valeurs et de ce qu’elle défend, je suis constamment intéressé et étonné par ce domaine qui continue de grandir et de se développer d’années en années. La pluralité des différents services offre toujours plus de connaissances et de thèmes à aborder ce qui est à mon sens, vraiment stimulant.

Je suis affecté à un service départemental de police technique et scientifique où l’on traite l’ensemble des faits de délinquance de masse et d’autres tâches comme les accidents mortels, les agressions à l’arme blanche avec auteurs connus par exemple, dans le cadre des astreintes. Nous effectuons également le travail de discrimination des familiers par rapport aux traces papillaires révélées et relevées sur le terrain.

Je collabore avec l’équipe du site police-scientifique.com depuis peu mais c’est avec grand plaisir que je participe au développement de ce site mais aussi à la plateforme de préparation au concours de technicien de police technique et scientifique. Je suis ravi d’accompagner les étudiants de leurs premiers jours jusqu’à leur réussite au concours et même après ! Dans le cadre de mon activité, je suis aussi avec attention les actualités sur la police scientifique.

C’est une grande fierté pour moi de pouvoir accompagner les étudiants à réussir leurs concours pour entrer dans le monde de la police scientifique.

Maxime DROUET

Norbert FLEURY

0

Alors que je me destinais à une carrière artistique, ayant suivi des études dans ce sens (école des Beaux-Arts, et école d’ingénieur paysagiste), je gardais dans un coin de ma tête, une attirance pour le métier de policier. Les séries télévisées et mes nombreuses lectures de livres du genre n’ont fait que renforcer ce penchant. Je voulais découvrir cet univers particulier. Je me suis orienté vers la police technique et scientifique (P.T.S.) au début des années 2000 grâce à la connaissance d’un collègue qui, en me décrivant son travail et ses missions, m’a motivé et définitivement convaincu d’exercer ce nouveau métier.

 

Nouveau métier en effet car la PTS était peu connue à ce moment-là et sans visibilité
aucune. Mais je souhaitais me spécialiser pour rejoindre cette nouvelle discipline qui
émergeait alors au sein de la police nationale. Le concours passé et le service choisi (celui de Bertillon bien sûr, en tant que parisien que je suis), j’ai passé différentes formations et habilitations qui n’ont fait que conforter mon désir de continuer dans cette voie.

Des collègues avec une grande expérience ont su également me transmettre leur passion
du métier, de son histoire et m’ inspirer au fil des années, jusqu’à prendre leur relais.
Les années passant, j’ai pû assister à une évolution incroyable avec notamment le fichier
automatisé des empreintes digitales qui se numérise, alors que l’on travaillait encore sur des fiches papiers ( selon la codification et la phonétique établis par Bertillon…encore lui!).
L’arrivée des prélèvements ADN et de la tenue blanche qui symbolise désormais notre
métier, l’évolution des techniques de révélations (bluestar…), des outils informatiques (il y
avait encore quelques irréductibles qui tapaient à la machine à écrire à mes débuts),
l’arrivée des traces technologiques, de l’odorologie…

Bref tout un panel qui compose désormais la pts actuelle;

Apres 2 ans au FAED, plus de 13 ans de terrain en gestion de scène d’infraction, entré à
l’unité de police d’identification des victimes de catastrophe, je me suis désormais tourné
vers la formation et la communication. Cela me paraissait la suite logique à l’ensemble de ce parcours professionnel avec un volet international qui m’intéressait bien.

Rejoindre l’équipe des contributeurs de ce site m’a permis enfin de diversifier encore mes
activités et d’intervenir dans un autre registre. J’ai pu rédiger des articles ou des dossiers comme celui du Bazar de la charité.

Je participe également à de nombreuses interventions sur la thématique pts dans les salons
de polar, les bibliothèques et conjugue cela avec la présidence de l’association artistique de
la préfecture de police, et oui, on n’oublie pas ses premiers amours.

Benoit de MAILLARD

0

J’ai 40 ans et je suis technicien en chef de police scientifique depuis près de 15 ans. Ce métier est une véritable vocation et je l’exerce encore aujourd’hui avec passion. Je travaille actuellement, à temps partiel, dans un Service Départemental de Police Technique et Scientifique. 

En 2011, en parallèle de mon métier, j’ai créé le site www.police-scientifique.com un site de référence qui compte aujourd’hui environ 40 000 utilisateurs mensuels et près de 120 000 pages vues chaque mois. Plus de 10 000 fans sont présents sur la page facebook.

Ce site m’a permis d’animer d’assouvir ma passion, d’échanger avec d’autres passionnés, d’animer des présentations sur le thème de la police scientifique. Avec la police nationale, j’ai aussi eu l’occasion de réaliser des conférences ou des formations en France comme à l’étranger.

Mon travail consiste à gérer toutes sortes de scènes de crime : du simple cambriolage aux scènes plus complexes telles que des découvertes de cadavre, viols, vols à main armée… Je recherche et mets en évidence tous types de traces : traces digitales, traces biologiques, traces de chaussures, traces d’outils. Aussi, je photographie les scènes de crime, effectue des relevés de côtes pour créer des plans et j’assiste parfois aux autopsies. Je travaille en concert avec les Officiers de Police Judiciaire (OPJ). J’effectue des opérations de signalisation, je photographie et je prélève les empreintes digitales et l’ADN des mis en cause afin d’alimenter les grands fichiers de police tels que le Traitement des Antécédents Judiciaires (TAJ) le Fichier Automatisé des Empreintes Digitales (FAED) et le Fichier National Automatisé des Empreintes Génétiques (FNAEG)

Je possède des connaissances universitaires grâce à l’acquisition d’un DEA de Criminalistique validé à l’école des Sciences Criminelles de Lausanne. Ces connaissances et mon expérience acquise lors de ces dix dernières années m’ont permis de co-écrire un livre sur la police scientifique “police scientifique les experts au coeur de la scène de crime” publié aux éditions hachette. Cet ouvrage m’a permis de rencontrer de nombreux professionnels du secteur, d’affiner mes connaissances du domaine et de développer ma curiosité et mon intérêt pour la matière. 

Aidé par de nombreux contributeurs, je gère le site internet et publie les nouveaux contenus. Je consacre une grande partie de mon temps libre à aider les personnes qui souhaitent intégrer la police scientifique via une formation dédiée au concours de technicien de police scientifique. Entouré aujourd’hui d’une équipe dynamique, nous avons eu le plaisir de voir plus d’une centaine d’étudiants réussir ce concours sur les 5 dernières années ! Aujourd’hui c’est toujours une grande fierté de pouvoir aider les étudiants à accéder au métier de leur rêve.

Romain CABANAT

0

Je m’appelle Romain CABANAT, je suis entré dans la police nationale en 2011. Depuis toujours, le monde de la justice et de la police m’attire, mais c’est dans l’institution police que j’ai découvert un réel attrait pour l’investigation et un intérêt pour la criminalistique.

 

Je suis donc naturellement allé vers la police scientifique et en 2014 j’ai intégré les rangs de la PTS.

J’ai commencé ma carrière comme spécialiste en Identité Judiciaire. Avec d’un côté la technique scène de crime et de l’autre les révélations de traces papillaires, à une période où les services étaient encore très polyvalents.

Par la suite je me suis spécialisé dans les investigations en incendie/explosion avec plusieurs expertises à mon actif dans ce domaine particulier.

Après mon affection dans un nouveau service qui avait comme projet la mise en place d’un laboratoire de révélation de traces papillaires sous accréditation, j’ai travaillé la partie Qualité en plus de la partie technique, et suis devenu auditeur interne qualiticien des laboratoires de police scientifique.

Actuellement je suis responsable d’un laboratoire accrédité et je gère les différents examens techniques et expertises qui me sont confiées, et les différentes obligations liées à la gestion d’un service engagé dans une démarche Qualité.

En parallèle, j’ai passé différentes qualifications me permettant d’animer des formations habilitantes pour le compte de ma direction d’emploi.

J’interviens auprès de la faculté et des lycées et collèges de mon département, afin de promouvoir et échanger sur le thème de la Police Scientifique et de la criminalistique en général.

J’ai un réel intérêt aussi pour l’anthropologie médico-légale et j’ai eu la chance d’avoir des entretiens particuliers avec des experts mondialement reconnus dans ce domaine.

Avec différents acteurs des sciences forensiques de ma zone nous avons un projet d’association citoyenne, afin de pouvoir échanger et travailler sur la thématique de la criminalistique.

Bref, j’aime ce que je fais, et j’aime partager avec les autres et c’est donc cette motivation qui me pousse à contribuer sur le site. Un site très varié et en français ce qui mérite d’être souligné, et surtout géré par un collègue et confrère, que je sais très intransigeant quant à la qualité des informations et formations qui sont partagés.

Je vous souhaite une bonne visite sur ce site internet, et espère que vous puissiez trouver des réponses à vos questions.

Romain CABANAT

 

 

Ouverture des concours externe et interne d’ingénieur de police scientifique

0
Biometrics identification. White tablet in businesswoman hand with digital hologram Fingerprint scan sign on grey background. Immersive technology future and cybernetic.

Deux arrêtés ont été publiés le 7 juin 2022 autorisant, au titre de l’année 2022, l’ouverture de concours interne et externe pour le recrutement d’ingénieurs de police technique et scientifique de la police nationale. Le recrutement s’effectue par spécialité.

Concours externe d’ingénieur de police scientifique 2022

Les candidats pourront s’inscrire, à compter du 1er septembre 2022, en ligne sur le site internet du recrutement de la police nationale devenir policier. La date limite de validation des formulaires d’inscription est fixée au 1er octobre 2022.

Les fiches de profil de postes seront disponibles sur les sites internet du recrutement de la police nationale et auprès des secrétariats généraux pour l’administration du ministère de l’intérieur et des secrétariats généraux pour l’administration de la police nationale.

Dates du concours externe ingénieur de PTS

La phase d’admissibilité (examen des dossiers par le jury) : à compter du lundi 14 novembre 2022.
Tests psychotechniques : le jeudi 15 décembre 2022
La phase d’admission : à compter du lundi 23 janvier 2023.

Les spécialités ouvertes au concours externe d’ingénieur de PTS

– identité judiciaire ;
– biologie ;
– toxicologie ;
– hygiène et sécurité.

Le nombre de postes offerts par spécialités et la composition du jury feront l’objet d’arrêtés ministériels ultérieurs.

Concours interne d’ingénieur de police scientifique 2022

Les candidats pourront s’inscrire, à compter du 19 septembre 2022, en ligne sur le site internet du recrutement de la police nationale devenir policier. La date limite de validation des formulaires d’inscription est fixée au 21 octobre 2022.

Les candidats inscrits dans les délais reçoivent par courrier postal ou par voie électronique une convocation nominative indiquant la date, l’heure et le lieu des épreuves ainsi que les différentes consignes relatives au bon déroulement de ce recrutement.

Dates du concours interne ingénieur de PTS

La phase d’admissibilité (épreuves écrites) : 14 et 15 décembre 2022
La phase d’admission : à compter du lundi 27 février 2023

Les spécialités ouvertes au concours interne d’ingénieur de PTS

– identité judiciaire.

Le nombre de postes offerts par spécialités et la composition du jury feront l’objet d’arrêtés ministériels ultérieurs.

Retrouvez les arrêtés officiels sur :

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000045905541

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000045905544

Offre de contrat d’alternance en apprentissage

0
Close-up of scientist in uniform testing computer technology. Professional developer developing server. Microelectronics design. Repair and maintenance concept

L’équipe du site police scientifique propose un contrat d’alternance en apprentissage pour un étudiant en marketing digital.

Vous bénéficierez d’une grande autonomie et d’une totale confiance mais aussi d’un suivi régulier et d’une oreille attentive pour vous guider dans vos réalisations.

Une importante variété de missions vous permettra de vous épanouir dans notre structure avec par exemple :

  • rédaction et travail sur WordPress,
  • SEO,
  • Suivi des indicateurs (analytics, outils pour webmaster),
  • création de Newsletters,
  • gestion des abonnés,
  • campagne e-mail,
  • création d’automatisation, de l’acquisition du prospect jusqu’à l’envoi de newsletters,
  • mise en place de campagnes sur les réseaux sociaux,
  • création et mise en place d’un e-book, etc…

Projet idéal pour vous lancer dans le monde professionnel et vous faire une première expérience, ce stage va booster votre carrière et vos projets personnels.

Envoyez vos candidatures sur gwenaelle@police-scientifique.com

Concours et recrutement de technicien de police technique et scientifique 2022/2023

0

Après la publication de l’arrêté pour le concours de technicien principal, voici l’ouverture officielle du concours de Technicien de PTS 2022/2023 !!

Le concours se déroule en 2022 pour une affectation début 2023.

Date du concours de technicien de police scientifique et nombre de postes

C’est officiel ! Le concours de TPTS est ouvert via l’arrêté du ministre de l’intérieur en date du 12 avril 2022. Pour rappel, les dates du concours sont les suivantes :

Inscription : du 19 avril au 20 mai 2022
Admissibilité : 23 juin 2022 (date identique pour tous les SGAMI)
Admission : octobre à décembre 2022

Le nombre de postes offerts aux concours est fixé à 90, soit 52 postes au titre du concours externe et 38 postes au titre du concours interne.

Les places offertes au recrutement sont réparties comme suit :

SGAMI/SGAP Concours externe Concours interne
Nord 8 6
Sud-est 7 5
Sud 4 3
Est 3 3
Ouest 3 3
Zone de défense et de sécurité de Paris 26 17
Guyane 1 1
TOTAL 52 38

 

Les recrutements de techniciens de police technique et scientifique seront organisés par les secrétariats généraux pour l’administration du ministère de l’intérieur (SGAMI).

Les candidats demandant un aménagement d’épreuves doivent transmettre un certificat médical, établi par un médecin agréé, au plus tard trois semaines avant le déroulement des épreuves.

Pour chaque recrutement, la date de clôture des inscriptions, la date de transmission du certificat médical, la date des épreuves et la composition du jury feront l’objet d’arrêtés ultérieurs pris par les autorités responsables de l’organisation de ces recrutements.
Des renseignements complémentaires peuvent être obtenus soit en consultant le site internet du recrutement de la police nationale « www.devenirpolicier.fr », soit en composant le 0800 22 0800, numéro d’information sur les carrières de la police nationale (gratuit depuis un poste fixe), soit en prenant attache auprès des secrétariats généraux pour l’administration du ministère de l’intérieur (SGAMI) organisateurs.

10,348FansJ'aime
666AbonnésSuivre
2,172AbonnésSuivre

Après le concours de technicien de police technique et scientifique

0
Vous venez de passer l’oral d’admission du concours de technicien de police technique et scientifique... et ensuite ? I- Publication des résultats du concours Les résultats...

Ouverture des concours externe et interne d’ingénieur de police scientifique

0
Deux arrêtés ont été publiés le 7 juin 2022 autorisant, au titre de l'année 2022, l'ouverture de concours interne et externe pour le recrutement...

Concours et recrutement de technicien de police technique et scientifique 2022/2023

0
Après la publication de l'arrêté pour le concours de technicien principal, voici l'ouverture officielle du concours de Technicien de PTS 2022/2023 !! Le concours se...