Concours de Sous-officier

Concours de Sous-officier, devenir Technicien d’Identification Criminelle

Concours de Sous-officier gendarmerie Pour devenir Technicien d’Identification Criminelle (TIC), il faut d’abord devenir gendarme (sous-officier de gendarmerie). Le candidat doit réussir le concours de sous-officier organisé par le service de recrutement de la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale (DGGN). Ce concours se déroule dans un centre de sélection de la gendarmerie. Il existe un centre de sélection dans chaque région administrative. Le concours est national. Les élèves gendarmes, nommés gendarmes après leur formation de 1 an, peuvent choisir leur première affectation :
– en fonction de leur rang de classement en sortie d’école,
– parmi les places offertes au choix par la direction générale de la Gendarmerie nationale (dans une brigade de gendarmerie, un escadron de gendarmerie mobile ou encore une compagnie d’infanterie de la garde républicaine)

Pour en savoir plus sur le recrutement et sur la localisation des centres de sélection, il est possible de se renseigner dans les centres d’information recrutement sur tout le territoire, sur le site internet de recrutement de la gendarmerie nationale ou en composant le numéro d’information suivant : 0820 220 221 (n°indigo 0,09 € TTC/mn)

Il existe trois “concours” qui peuvent être passés simultanément pour la même session de recrutement : le 1er concours (concours externe), le 2ème concours (concours interne) et le 3ème concours (concours professionnel). Nul ne peut se présenter plus de trois fois à chacun des concours.

Les conditions générales d’accès aux trois concours sont les suivantes :

  • être de nationalité française,
  • être âgé entre 18 et 35 ans au 1er janvier de l’année du concours.
  • être apte physiquement
  • être recensé et avoir accompli, le service national, la journée d’appel de préparation à la défense, ou la journée défense citoyenneté
  • remplir les conditions d’aptitude physique requises

Il exites ensuite des conditions particulières d’accès à chaque concours :

 

1er Concours (Concours externe)

  • posséder le baccalauréat ou un diplôme de niveau IV

 

2ème concours (Concours interne)

Ce concours est réservé aux personnes suivantes :

  • Gendarmes adjoints volontaires (GAV) titulaires du DGA et comptant, au 1er janvier de l’année du concours, au moins 1 an de service
  • Adjoints de sécurité (ADS) en activité et comptant, au 1er janvier de l’année du concours, au moins 1 an de service
  • Militaires sous contrat des autres armées, autres que la gendarmerie, en activité à la date de la première épreuve et comptant, au 1er janvier de l’année du concours, au moins 4 ans de service
  • Réservistes de la gendarmerie.

 

3ème concours (Concours professionnel)

Justifier de trois ans d’expérience professionnelle (dans le domaine de la sécurité, de la défense nationale ou des métiers relevant de la GN).

Épreuves du Concours :

  • Épreuves écrites d’admissibilité: composition de culture générale (durée 3h, coefficient 5), épreuve d’aptitude professionnelle (durée 35 min, coefficient 2), test de langues étrangères (durée 30 min, coefficient 1).
  • Épreuves orales d’admission: entretien avec un jury (10 min de préparation et 20 min d’entretien, coefficient 7) puis entretien avec un psychologue.
  • Épreuve sportive: épreuve physique gendarmerie (parcours d’obstacles dynamique).

Toute note inférieure à 6 sur 20 à l’une des épreuves, à l’exception de l’épreuve d’aptitude professionnelle, est éliminatoire.

Épreuves du Concours :

  • Épreuves écrites d’admissibilité: épreuve de connaissances professionnelles sous forme de questions avec ou sans documentation sur des problématiques relatives à la sécurité intérieure et à la défense (durée 3h, coefficient 5), épreuve d’aptitude professionnelle (durée 35 min, coefficient 2), épreuve facultative de langues étrangères (durée 30 min, seuls les points au-dessus de 8/20 sont comptabilisés et ajoutés au total des points).
  • Épreuves orales d’admission: entretien avec un jury (10 min de préparation et 20 min d’entretien, coefficient 7) puis entretien avec un psychologue.
  • Épreuve sportive: épreuve physique gendarmerie (parcours d’obstacles dynamique).

Toute note inférieure à 6 sur 20 à l’une des épreuves, à l’exception de l’épreuve d’aptitude professionnelle et de l’épreuve facultative de langue, est éliminatoire.

Épreuves du Concours :

  • Épreuve orale d’admissibilité: examen du dossier du candidat.
  • Épreuves d’admission: entretiens avec un jury et avec un psychologue, tests psychotechniques.
  • Épreuve sportive: épreuve physique gendarmerie (parcours d’obstacles dynamique).

Dépôt des dossier : En cours

Admissibilité :  –

Admission :  –

Entrée en école :  Dates à confirmer.

Formation initiale et engagement

Concours sous officier de gendarmerieSi le candidat réussit le concours de sous-officier et s’il est déclaré apte après la visite médicale, il pourra signer pour un engagement de six ans.

La formation initiale des sous-officiers de gendarmerie est dispensée au sein des écoles de gendarmerie de Chateaulin (29) Chaumont (52), Montluçon (03) ou Tulle (19). Les lauréats iront se former pendant 12 mois (dont 1 mois en brigade) sous le régime de l’internat. La formation est rémunérée. Les sous-officiers de gendarmerie bénéficient d’un logement concédé par nécessité absolue de service. Ils servent sous statut militaire et bénéficient par conséquent de l’affiliation au régime de la sécurité sociale militaire et de la réduction de 75% sur le tarif SNCF.

Pour devenir gendarme de carrière, le candidat devra par la suite valider le Certificat d’Aptitude Technique (CAT) pendant la durée de son contrat d’engagement. S’il le valide, le lauréat devient gendarme de carrière.

Devenir Technicien d’Identification Criminelle

Un sous-officier peut ensuite, s’il en fait la demande, devenir un spécialiste de police scientifique en passant la formation de TIC. Pour devenir TIC, les sous-officiers doivent répondre à certains critères : présenter un intérêt pour la police judiciaire, être affectés dans une brigade de recherches et être susceptibles d’être maintenus en tant que TIC dans une brigade de recherche pendant au moins cinq ans. Au point de vue purement technique, le travail de TIC est proche du travail d’un ASPTS ou d’un Technicien travaillant dans un commissariat. Un Technicien d’Identification Criminelle est toutefois plus “complet” puisqu’il est formé aux actes de procédure pénale et peut en tant qu’Officier de Police Judiciaire (OPJ) placer des éléments matériels sous scellés ou en tant qu’Agent de Police Judiciaire (APJ) rédiger certains actes de procédure. Les conditions de travail, le statut et l’environnement sont en revanche totalement différents entre les gendarmes et les personnels scientifiques de la police nationale. Pour connaître les principales différences consultez la FAQ.

Recrutement de l’IRCGN :

Concours de sous-officier IRCGN gendarmerie

Les fonctionnaires sont recrutés par la voie classique des concours de sous-officiers et d’officiers. Pour plus de renseignements sur les concours de sous-officier et d’officier de gendarmerie, il est possible de consulter le site officiel de recrutement de la gendarmerie. Les lauréats des concours peuvent ensuite intégrer directement l’IRCGN ou faire une demande au cours de leur carrière. Les officiers de carrière n’ont pas vocation à servir uniquement au sein de l’IRCGN. A l’issue d’une affectation à l’Institut, ils peuvent ainsi être mutés dans d’autres types d’unités de la gendarmerie. Toutefois, en raison des qualifications détenues, plusieurs d’entre eux reviennent à l’Institut afin d’occuper différentes fonctions d’un niveau de responsabilité supérieure. Les sous-officiers, sous réserve de maintenir le niveau de qualification exigé, peuvent servir de nombreuses années à l’IRCGN, voire même y effectuer toute leur carrière dans certains cas.

Plus exceptionnellement, la gendarmerie recrute des personnels civils par la voie du concours d’entrée dans le corps des ingénieurs des services techniques (cat A) ou des contrôleurs des services techniques. Plus de détails sont disponibles sur le site du ministère de l’intérieur à partir des liens suivants :  ingénieur des services techniques (catégorie A)contrôleur des services techniques (catégorie B).