L’Ecole des Sciences Criminelles de Lausanne

L’ Ecole des Sciences Criminelles (ESC) de Lausanne

UNIL Ecole des Sciences Criminelles LausanneIl s’agit de la première école de police scientifique au monde fondée par Rudolph Archibald Reiss, en 1909. Cette école, anciennement nommée Institut de Police Scientifique et de Criminologie (IPSC), se situe en Suisse, à Lausanne. Aujourd’hui dirigée par le Professeur Pierre Margot (cf. interview), l’ESC par ses recherches, ses développements méthodologiques et sa formation occupe une place particulièrement reconnue sur la scène locale et internationale. Depuis plusieurs décennies, l’Institut de Recherches Criminelles de la Gendarmerie Nationale envoie chaque année un Sous-Officier pour améliorer ses connaissances en criminalistique.

ESC police scientifique canton de vaudDe plus, cette école est régulièrement sollicitée en Suisse et à l’étranger pour réaliser des expertises sur des affaires complexes. En France par exemple, les experts de Lausanne ont réalisé des rapports sur la réouverture de l’affaire Grégory, la procédure de révision de l’affaire Seznec, l’explosion de l’usine AZF ou l’incendie du tunnel du Mont-Blanc. À l’étranger, ils ont participé aux investigations techniques et scientifiques sur l’assassinat du premier ministre Libanais Rafic Hariri ou sur certains attentats de l’«IRA véritable» en Irlande du Nord.

En accord avec le système européen, cette école propose une formation sur trois ans décernant une licence puis une formation de deux ans pour l’obtention d’un master.
La première année de la licence est accessible pour les titulaires d’un baccalauréat. Une sélection s’effectue lors de la première année car environ un quart des étudiants seulement sont admis en deuxième année. Comme le stipule la brochure de présentation de la formation, la première année de la licence/bachelor vise principalement à « poser les fondements théoriques et scientifiques nécessaires à l’étude des sciences forensiques. La majorité des cours et TP en sciences de base ne présentent donc pas de lien direct avec les sciences criminelles. Seuls deux enseignements spécialisés, en science forensique et criminologie, apparaissent au programme ». Pour valider les examens les étudiants doivent obtenir au minimum 4 sur 6 aux évaluations. Ce cycle de 3 ans se termine par la délivrance du titre de « Bachelor of Science in Forensic Science ».
Ce titre donne accès au deux masters spécialisés qui sont le master en sciences forensiques mention identification et le master en sciences forensiques mention criminalistique chimique.

Unil Ecole sciences criminellesLe master mention criminalistique chimique est aussi accessible avec un titre jugé équivalent. Les étudiants ayant validé une licence scientifique dans une université française peuvent donc postuler pour intégrer ce master. L’orientation de ce master est très clairement l’application de la chimie analytique aux sciences forensiques, mais également dans plusieurs autres domaines nécessitant des analyses instrumentales. Ce master présente une composante théorique complétée par un grand nombre de travaux pratiques faisant appel à la chimie analytique .

Au cours de leur formation, les étudiants ont la chance de traiter en profondeur de nombreuses spécialités de police technique et scientifique. Ils sont encadrés par des professeurs renommés pour étudier les matières suivantes : sciences forensiques cours général, identification, imagerie, interprétation, documents, incendies explosions, traces biologiques, stupéfiants, traces de semelles, traces d’outils, analyse criminelle, interprétation des résultats, microscopie, médecine légale, méthode d’investigation sur les lieux, techniques policières, armes à feu…. Cliquer sur le lien pour retrouver en détail le programme complet des différents masters et bachelor dispensés par cette école et obtenir d’autres renseignements : L’Ecole des Sciences Criminelles de Lausanne.