Les études générales

Les études générales

De très nombreux diplômes et niveaux d’études permettent d’accéder au métier de policier scientifique. Le concours ASPTS est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme de niveau V (BEP ou CAP, le brevet des collèges n’est pas suffisant) mais la quasi totalité des lauréats du concours externe possède au moins un baccalauréat. Dans ces concours, il existe une partie orale déterminante et les candidats les plus diplômés partent avec un avantage. L’obtention de diplômes de l’enseignement supérieur est donc un atout supplémentaire.

Après la troisième

La série générale scientifique (S) reste la meilleure série pour augmenter ses chances de réussite aux concours. Cependant d’autres filières permettent l’accès aux concours. Les baccalauréats les plus adaptés sont le BAC S pour la série générale et le BAC STL (sciences et technologies de laboratoire) pour la série technologique.

Après le bac

études police scientifiqueLes études supérieures ne sont pas obligatoires pour passer les concours d’ASPTS ou de sous-officier de la gendarmerie mais elles vont accroître les chances de réussite. Elles sont indispensables pour passer les concours de technicien de PTS ou d’ingénieur. Après le bac, le futur candidat au concours peut poursuivre en réalisant des études supérieures scientifiques comme des IUT, DUT, BTS, écoles d’ingénieur et parcours universitaires dans les matières telles que la biologie, la physique, la chimie, l’informatique…. Au cours de son parcours le candidat peut augmenter ses chances de réussite au concours en réalisant des études complémentaires adaptées.
Les nouveaux bacheliers peuvent aussi effectuer des études spécifiques complètes en criminalistique (uniquement à l’étranger).

Les études supérieures scientifiques seront plus adaptées au concours de technicien ou d’ingénieur dans les spécialités « scientifiques » du concours (chimie, biologie, informatique…) et les études spécifiques en criminalistique seront les plus adaptées pour les spécialités « techniques » (identité judiciaire, balistique, document).

Après un bac + 3

Le Master analyse et contrôle spécialité criminalistique de l’université de Lyon peut offrir des débouchés dans des laboratoires d’analyse. Ce Master est aussi une bonne option pour ensuite passer le concours d’ingénieur ou de technicien de PTS en spécialité chimie ou toxicologie.

master lyon police scientifique étude

Le master analyse et contrôle de l’université de Lyon 1 dispense sur deux ans une formation complète en chimie analytique. Quatre spécialisations sont possibles : sciences analytiques, analyse physico-chimique, analyse industrielle ou criminalistique. La spécialité criminalistique est une bonne préparation pour le concours d’entrée de la police scientifique (Technicien ou Ingénieur, spécialité chimie ou toxicologie).

Autres Masters avec débouchés dans la police scientifique

D’autres formations particulièrement en adéquation avec le concours existent: le master contrôle et analyse chimique de l’université de Bourgogne, le master Bioinformatique, Biochimie Structurale & Génomique de l’université d’Aix-Marseille II, le master chimie-sciences analytiques de l’université de Strasbourg, le master chimie et biologie, aspects analytiques de l’université de Strasbourg et le master 2 perfectionnement en analyses chimique et spectroscopique de l’université d’Aix-Marseille II.

Ces masters permettent de préparer le concours pour les spécialités les plus demandées (chimie, biologie). Pour les spécialités moins communes (balistique, document) il n’existe pas de formation spécifique et bien souvent le recrutement s’effectue uniquement avec des candidats internes ou faux externes (des candidats qui travaillent déjà dans la police scientifique mais qui n’ont pas l’ancienneté requise pour passer le concours en interne).

NO COMMENTS

Laissez une réponse