Quels sont les inconvénients de la police scientifique ?

0
4371


On peut évoquer les inconvénients liés à l’utilisation de la police scientifique ou les inconvénients liés au métier, une fois le concours obtenu. 

Concernant le travail dans la police technique et scientifique, chaque fonctionnaire de PTS qu’il soit agent spécialisé, technicien ou ingénieur de police scientifique aura un avis très personnel. Les inconvénients dépendent du grade, mais aussi de la fonction exercée. Si un agent travaille dans un laboratoire ou dans un service d’identité judiciaire par exemple les inconvénients seront très différents. 

Les inconvénients liés au métier

En parcourant les différents témoignages sur ce site, on se rend bien compte que bien que les métiers de la police scientifique sont très prisés. Pourtant, ils comportent quelques inconvénients parmi lesquels : 

  • Le statut du policier scientifique. Comme l’expliquait le secrétaire national du syndicat SNIPAT Xavier Depecker, le statut d’un policier scientifique n’est pas adapté à ses missions. L’inconvénient majeur est que le salaire ou les avantages ne sont pas les mêmes que pour les policiers actifs. Par exemple, certaines primes ne sont pas prises en compte dans le calcul de la retraite. 
  • Les astreintes. Même si l’essence même de beaucoup de personnel de PTS est l’intervention sur le terrain, c’est un gros point noir pour beaucoup de policiers scientifiques. Les fonctionnaires de PTS travaillant sur le terrain dans un service d’identité judiciaire de type Service Départemental de Police Scientifique (SDPTS) sont rappelables soir et week-end lorsqu’ils sont d’astreinte. Cela demande une forte disponibilité. 
  • Le manque de moyens et de personnels comme l’évoque Marie qui travaille dans un service dédié à la criminalistique numérique
  • Le rapport avec la mort ou les interventions difficiles. Pour certains personnels, il peut être délicat de gérer des interventions suite à des décès ou d’être en relation avec des victimes traumatisées. 

Les inconvénients liés à l’utilisation de la PTS

La police scientifique est une discipline qui est aujourd’hui indispensable dans les enquêtes criminelles. Mais son utilisation massive n’est pas à l’abri de quelques inconvénients comme par exemple : 

  • Son coût élevé. Les technologies et les équipements utilisés pour collecter, analyser et interpréter les preuves peuvent être très coûteux. Leur utilisation peut nécessiter des compétences spécialisées et une formation approfondie. Cela peut être un obstacle important à l’utilisation de la police scientifique pour résoudre les crimes.
  • Les erreurs. Même si la police scientifique fait en sorte de minimiser ce risque avec des protocoles rigoureux (mise en place de l’accréditation par exemple), le risque d’erreur n’est jamais nul. Les conséquences peuvent être dramatiques. En biologie, les techniques de plus en plus sensibles permettent d’établir un profil génétique avec très peu d’ADN. L’usage de la microdissection laser ou de la PCR implique de redoubler de vigilance.
  • Les limites techniques. Bien que la PTS ait fait d’énormes progrès ces dernières années, il existe encore des limites techniques à son utilisation. Par exemple, certains éléments matériels peuvent être altérés ou dégradés au fil du temps, ce qui peut rendre leur analyse difficile ou impossible. De plus, certaines traces ou indices peuvent être difficiles à trouver ou à analyser en raison de leur nature ou de leur emplacement.
  • Le temps nécessaire aux analyses. La collecte, l’analyse et l’interprétation des preuves peuvent prendre des semaines, voire des mois. Ce délai peut être un défi pour les services de police qui doivent résoudre rapidement les crimes. De plus, certains laboratoires de police peuvent être submergés de demandes, ce qui peut augmenter les temps d’attente.
  • Une dépendance excessive. L’usage systématique de la police scientifique peut entraîner une dépendance excessive à l’égard de la science et de la technologie pour résoudre les crimes. Cela peut conduire à une négligence des autres aspects de l’enquête, tels que les témoignages des témoins et les renseignements sur les suspects. Une enquête bien menée doit prendre en compte tous les éléments disponibles pour assurer une résolution complète et précise.

En conclusion, il existe de nombreux inconvénients en ce qui concerne le métier mais aussi en ce qui concerne l’usage de la police scientifique. Mais la police scientifique possède aussi de nombreux atouts qui la rendent aujourd’hui toujours autant attrayante et indispensable !

Les articles susceptibles de vous intéresser : 

Laisser un avis