Participant

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je me présente, je m’appelle Stéphane, j’ai 24 ans et je suis actuellement en doctorat de psychologie, et j’attaque ma troisième année de thèse.

Après plusieurs périodes de réflexion sur ce que je voulais faire, et surtout après m’être « lassé » de ce que je fais actuellement… ou plutôt après m’être rendu compte que le travail de chercheur ne me plaisait absolument pas, j’envisage une reconversion.

 

J’ai une formation de biologiste, avec un BAC S, un BTS en bioanalyses et contrôles et une licence professionnelle en biologie analytique et expérimentale… Je me suis dirigé vers le domaine de la recherche avec un master en neurosciences car j’étais très intéressé par tout ce qui touchait au cerveau, malheureusement ma situation actuelle ne me convient plus du tout : la recherche n’est pas un domaine fait pour moi.

 

En revenant aux sources, à ce que je désirais réellement faire, je me suis souvenu avoir voulu intégrer, un jour, la police technique et scientifique. Pourquoi ? Pour avoir la sensation de me sentir utile. Contrairement au domaine de la recherche, qui convient aux personnes qui aiment penser, je suis plutôt dans l’action : collecter des données, les traiter, puis donner un résultat, comme je le faisais en BTS ou en licence professionnelle.

 

Du coup, j’envisage de passer les concours de la PTS dès qu’il me sera possible de m’inscrire. Et c’est d’ailleurs pour ça que je poste ce message : pour vous poser plusieurs questions sur le concours et tout ce qui s’ensuit.

Allez, j’me lance ! ^^

 

1. Les concours pour l’année 2018 sont désormais terminés (ou en voie de se terminer). Auriez-vous une idée du planning pour l’année 2019, par exemple le mois où il sera possible de s’inscrire, les potentielles dates des examens, etc. ?

2. Auriez-vous des livres ou des lectures à me conseiller ? Pour l’heure, je me renseigne principalement via internet, et je pense prochainement m’acheter deux bouquins : un premier, plutôt général, « Les experts au coeur de la scène de crime », et un second sur le concours en lui-même.

3. Quelles sont les chances, avec un parcours comme le mien, de réussir le concours ? Je suis bosseur et je me donnerai les moyens d’y arriver, mais étant donné que c’est un concours, je préfère rester lucide sur ce qui m’attend !

4. Comment se passe l’après-concours ? Que ce soit pour les stages de formation mais aussi l’attribution du poste ?

5. J’habite en Normandie, dans la région de Caen. Savez-vous s’il existe des laboratoires pour exercer ce métier ? Je me suis un peu renseigné sur la question, et apparemment, « quand il y a une grande ville, il est fort possible qu’il y a un labo pour la PTS »… et du coup, je voulais m’en assurer !

 

Voilà, je commence avec quelques questions très générales ! D’ailleurs, en poursuivant mes lectures ici, je devrais pouvoir trouver mes réponses, mais c’est plus sympa de discuter directement avec des gens !

Si d’autres questions me viennent, je les posterai à la suite !

 

Merci beaucoup par avance pour vos retours,

Stéphane

 
Participant

Bonjour Stéphane,

avant toute chose, quel(s) concours souhaites-tu préparer ?

Il y a actuellement :

– Agent Spécialisé de la Police Technique et Scientifique (ASPTS – CAP/BEP)

– Technicien Principal de la Police Technique et Scientifique (TPPTS – Bac+2)

– Ingénieur de la Police Technique et Scientifique (IPTS – Bac+5 – En fonction des spécialités, il se peut qu’il n’y ait pas de poste à pourvoir, et donc pas de concours. Cela varie d’une année à l’autre.)

 
Participant

Bonjour à toi, et merci pour ta réponse !

Et bien, j’ai cru comprendre qu’il était impossible de préparer le concours pour technicien ou pour ingénieur en externe depuis le 1er janvier 2017, et ce jusqu’en 2022 (5 ans).

Par conséquent, je pensais préparer le concours pour ASPTS, même si je me serais dirigé vers le concours de technicien avec mon background ! 🙂

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par  Noxys.
 
Participant

Le concours de technicien est effectivement bloqué pour le moment, suite aux réformes, mais le concours de technicien principal est bel et bien en place à bac+2.

 

Quelle spécialité t’interresserait ? Plutôt terrain, plutôt labo ?

 
Participant

Bien le bonjour ! 🙂

 

Ah je ne savais pas du tout pour le concours de technicien principal ! A dire vrai, je pensais que technicien et technicien principal étaient plus ou moins liés et que, par conséquent, si le concours pour le premier était fermé, il l’était également pour le second !

 

Pour répondre à ta question : je n’ai pas de préférence, que ce soit pour le terrain ou le labo ! Les deux m’intéressent tout autant, chacun à j’imagine des avantages et des inconvénients !

J’aime l’idée d’être sur le terrain et collecter des indices, ce genre de choses, et j’aime également le fait de travailler en labo, à analyser des échantillons, comparer les résultats avec d’autres, etc. !

 

Tout dépend bien sûr de « l’affectation » en quelque sorte ! De mon côté, l’un de mes objectifs est d’essayer de rester dans la région de Caen, dans le Calvados ou en tout cas dans la région normande ! Après je ferai en sorte de réussir à 300% le concours pour espérer pouvoir choisir, mais voilà ! 🙂

Mais tout ça pour dire que je suis intéressé par tout ce qui touche au domaine de la PTS (mon côté curieux ^^) !

 
Participant

D’accord !

Ce qu’il faut savoir :

– Pour le concours d’ASPTS, c’est un concours déconcentré. Si tu vises uniquement ta région, il faudra privilégier le SGAMI Ouest, tout en sachant qu’il te sera possible, la même année, de passer le concours dans d’autres SGAMI (si les dates de concours te le permettent).

– Pour le concours de Technicien Principal, c’est un concours national (donc une seule session par année), et là, pour avoir un poste dans ta région, il faut beaucoup de chance pour qu’il y en ait un dans la liste des postes à pourvoir, et il faut être très bien classé (Si tu es premier du concours, tu choisis parmi tous les postes, si tu es dernier, tu prends celui qui reste).

Quelque soit le concours choisit, la liste des postes est connue après les admissions…

Je tiens néanmoins à te signaler que si tu restes sur Caen, ou la région, tu ne pourras travailler en laboratoire, le plus proche étant l’INPS de Paris.

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par  IVNVI.
 
Participant

Merci pour ta réponse !

Du coup, si j’ai bien compris :

Pour ASPTS :
– je peux postuler dans une ou plusieurs région(s) particulière(s), en fonction de mon ou de mes choix ;
– cela fonctionne au classement et selon le nombre de postes disponibles, plus je serai bien classé, plus j’aurai de choix.

Pour Technicien principal :
– concours national donc pour l’obtention d’un poste, cela va dépendre de mon classement et des postes disponibles (avec une pression supplémentaire car il doit y avoir plus de monde j’imagine !)

Merci aussi pour l’information concernant le laboratoire ! Une autre question me vient du coup (voire même deux) :

– Est-ce qu’un ASPTS ou un Technicien Principal peuvent travailler uniquement sur le terrain ? De plus, s’ils ne sont pas directement rattachés à, par exemple, l’INPS de Paris, ont-ils une structure d’accueil, comme un « centre », un « petit laboratoire » ?

Merci encore par avance ! 🙂

 
Participant

Le concours de TPTS est national mais il faut choisir une spécialité contrairement à celui d’ASPTS.

Et suivant la spécialité choisie peu ou pas du tout de poste dans ta région. Par exemple, en biologie, les postes proposés sont à l’INPS et le plus près de chez toi comme dit précédemment c’est Paris.

 
Participant

Effectivement, une spé bio t’amènera en laboratoire, tandis qu’une spé IJ te donnera accès à un poste de terrain (pour le concours de Technicien Principal).

Oui les ASPTS et les Techniciens Principaux peuvent être amenés à ne faire que du terrain. Tout dépend du service d’affectation. Tu auras bien entendu une partie « bureau » lors de la rédaction de tes rapports suite à tes scènes.

Et non, à ma connaissance, il n’y a pas de « petit labo ». Je te laisse le lien Wiki concernant les INPS.

–> https://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_national_de_police_scientifique

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par  IVNVI.
 
Participant

Merci kemi29 d’avoir rejoint la discussion ! 🙂

Du coup vos réponses à tous les deux me permettent d’y voir plus clair.

kemi29 >> C’est ce que j’avais cru comprendre : avec le concours de TPTS, il faut choisir une spécialité alors que pour ASPTS c’est plus « général » (du moins j’imagine !).
Et donc, grosso modo, si je souhaite choisir la spécialité biologie et si je souhaite rester dans la région, il faudra que j’aille sur Paris à l’INPS.
Bon, j’avoue qu’aller à Paris ne m’enchante pas des masses puisque c’est une ville qui ne m’attire pas du tout. Après, si je suis un peu ce qui a été dit : il y a Lille, Marseille, Lyon, Toulouse… à voir !

IVNVI >> Par spécialité « IJ », tu parles d’Identité Judiciaire, c’est bien ça ? 🙂
Du coup, si je reprends ce que tu as dit, quelles seraient selon vous deux les spécialités les plus « propices » pour le terrain ?

J’avoue que, dans l’idéal, mon objectif serait de rester du côté de Caen ou dans la région pour plusieurs raisons. Néanmoins, je reste lucide et sais que je pourrais être amené à bouger si je veux voir plus !

Dans le cas où un ASPTS ou un tech ne font que du terrain, leur lieu d’affiliation est, j’imagine, le commissariat le plus proche, non ?

Je continue mes recherches en tout cas ! 😉

 
Participant

Oui il y a bien 5 INPS, mais pas forcément de postes proposés pour les 5 à chaque concours. Si tu prends la spé Bio tu ne pourras pas choisir l’INPS Paris si aucun poste n’est proposé par l’administration.

Pour faire du terrain il n’y a qu’une spécialité c’est Identité Judiciaire.

Les ASPTS et les TPTS qui font de l’IJ sont effectivement dans les commissariats qui dépendent soit de la Sécurité Publique (DCSP) ou de la Police Judicaire (DCPJ).

 
Participant

Et non, pour le commissariat le plus proche !

Si tu passes le concours ASPTS dans le SGAMI Ouest, les postes proposés peuvent être aussi bien à Brest, à Nantes ou Orléans…

Tout dépend des nécessités du SGAMI. Tu augmentes tes chances d’être dans ta ville/région en passant le concours du SGAMI Ouest, mais tu peux tout de même être bien éloigné de chez toi.

Je comprends ta volonté de rester dans ta région, mais ce n’est pas forcément réalisable en sortie de concours, il faut en prendre note.

 
Participant

D’accord, ça semble logique : un INPS n’offrira pas systématiquement un nouveau poste chaque année !

Si je résume correctement :
– les spécialités un peu « complexes » et « techniques » comme par exemple biologie, physique-chimie ou toxicologie s’exercent principalement en laboratoire, donc au sein d’un INPS situé à un endroit précis en France (Paris, Lyon, Toulouse, Marseille, Lille),
– alors que la spécialité Identité Judiciaire peut s’exercer sur le terrain ou en laboratoire selon l’affectation.

Du coup, en fouillant un peu, la spécialité Identité Judiciaire est plus « générale », non ? Elle comprend, entre autres, les investigations sur les scènes de crime, la collecte des indices, etc. ?

Car, en reprenant le fil de la discussion et en prenant du recul, toutes vos réponses me permettent de mettre en avant deux choses qui me plaisent :
– la partie « enquête », c’est-à-dire aller sur les lieux, observer, collecter les indices, comprendre ce qu’il s’est passé, etc. ;
– et la partie « analyse », en laboratoire, avec le traitement des échantillons et les analyses qui doivent être réalisées.

Selon vous, est-ce que la partie en laboratoire n’est pas un peu plus routinière que la partie sur le terrain ?

 
Participant

Routinière dans les actions peut-être, mais chaque scellé est différent. Comme sur le terrain, les gestes sont les mêmes dans la collecte, la fixation des lieux, mais au final, chaque affaire est différente.

C’est vraiment une affaire de goût !

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par  IVNVI.
 
Participant

Je réponds à ton précédent message, IVNVI (^^) :

J’avais en effet bien pris en compte cette information : si je passe et obtiens le concours dans le SGAMI Ouest, je peux très bien être envoyé à Tours ou encore à Brest !
Après, « bonne nouvelle », même si j’augmente mes chances d’être dans ma région en passant le concours dans ce SGAMI, aller en Bretagne ou en Vendée ne me gênerait pas (ce sont aussi de belles régions, aha ! ^^) !

D’accord, je vois : les deux spécialités sont routinières car les actions sont les mêmes mais tout dépend de l’enquête / affaire.
Après, comme je le disais plus haut, je pense pouvoir me sentir à l’aise et en laboratoire, et sur le terrain : que ce soit pour enquêter directement sur les lieux, collecter les indices, apprendre les gestes, ou alors travailler en laboratoire et réaliser les analyses sur les scellés me stimulent tout autant ! 😀

Disons que j’essaye de me demander ce qui serait le plus judicieux pour débuter. De plus, en mettant bout à bout mes expériences professionnelles, je connais déjà plusieurs choses sur le métier de laborantin et de « technicien de paillasse ». Par conséquent, pour en apprendre toujours un peu plus, peut-être que le fait d’être sur le terrain, dans quelque chose de tout à fait nouveau, pourrait me convenir !

Après, reste à savoir s’il vaut mieux, en ce cas, choisir le concours pour ASPTS ou pour technicien ! 🙂

PS : J’ai commandé le livre « Police scientifique: Les experts au coeur de la scène de crime », je pense que ça pourra me donner une vue d’ensemble globale sur le domaine !

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 23)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.