Comment travailler dans la police scientifique ?

0
6138

Vous voilà technicien de scène de crime. Vous êtes de permanence et l’officier de police judiciaire vous appelle :

  • Il y a une mort suspecte qui nous a été signalée il y a 30 minutes, tu peux venir sur place ?
  • Je m’équipe, prend mon matériel et j’arrive dans 30 minutes
  • Ok, je préfère te prévenir, c’est pas joli à voir !

Drrring… Votre réveil sonne !! Si la police scientifique est encore un rêve pour vous, bienvenue dans l’article qui va vous faire passer du rêve à la réalité !

Comment travailler dans la police scientifique en France ?

Déjà, il est possible de travailler dans la Gendarmerie Nationale ou la Police Nationale. Dans les deux cas, il vous faudra passer un concours si vous voulez devenir fonctionnaire de police scientifique. Mais ce n’est pas la seule voie d’accès. En effet, la police scientifique recrute parfois des contractuels ou des stagiaires !

Travailler dans la police scientifique en tant que stagiaire ou contractuel

Le Pole Judiciaire de la Gendarmerie Nationale propose régulièrement des stages. Pourquoi ne pas envisager de postuler ? Souvent très spécifiques, ces stages peuvent être une porte d’entrée à l’Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale (IRCGN). L’institut recrute aussi parfois des civils sur des postes très spécifiques.

Concernant la Police Nationale, les laboratoires de police scientifique font régulièrement appel à des contractuels. Les salaires restent plutôt faibles et les contrats sont de courte durée (6 mois, un an). Mais c’est une excellente porte d’entrée ! En effet, vous pourrez connaître d’autres agents de police scientifique, techniciens et ingénieurs et ce sera un atout non négligeable pour réussir un des concours de la police scientifique.

Devenir policier scientifique par la voie du concours

Le meilleur moyen pour devenir technicien de scène de crime, ingénieur en toxicologie, ou encore technicien principal en balistique est de passer le concours de la fonction publique correspondant.

Pour la gendarmerie, il existe des concours dédiés aux scientifiques comme celui d’officier de Gendarmerie scientifique. Mais il existe aussi la voie classique, le concours de sous-officier de la gendarmerie. Dans ce cas, il faudra se spécialiser lors de votre formation initiale ou au cours de votre carrière afin de devenir technicien en identification criminelle.

Pour la police nationale, 3 principaux concours peuvent être tentés : technicien, technicien principal et ingénieur de PTS. Le concours de technicien de police technique et scientifique, de niveau bac, reste abordable même si la concurrence est rude. Pour vous aider à réussir ce concours, n’hésitez pas à rejoindre notre préparation au concours.

Pour les concours de technicien principal ou d’ingénieur, le niveau est plutôt élevé et les taux de réussite faibles. Malgré cela, nous vous encourageons fortement à tenter ce concours ! De nombreux postulants sont recrutés chaque année. Avec de la motivation, ce métier est accessible.

Si vous êtes passionné par les enquêtes criminelles et les sciences, travailler dans la police scientifique peut être une option de carrière qui a du sens. Alors si vous êtes : méthodique et rigoureux dans votre travail, que vous aimez travailler en équipe et savez communiquer efficacement, la PTS est un choix pertinent !

Alors finalement comment travailler dans la police scientifique ?

Pour conclure, il existe plusieurs voies permettant de travailler dans la police scientifique :

  • la voie contractuelle ou les stages
  • un des concours de la fonction publique pour intégrer la police nationale comme celui de technicien, technicien principal ou ingénieur
  • un des concours de la gendarmerie comme le concours d’officier de la gendarmerie scientifique

Découvrez aussi : 

5/5 - (3 votes)