Photographie – Modes de flash

0
1069

Les modes de Flash

Les flash intégrés possèdent deux principaux modes de fonctionnement : le mode Manuel et le mode TTL. Les flashs additionnels possèdent en plus des “variantes” pour le mode TTL (i-TTL, TTL-BL, D-TTL).

Le mode Manuel permet au photographe de choisir la puissance du flash (durée de l’éclair). Ce mode est particulièrement adapté pour des zones en extérieur où la puissance du flash doit être importante. Le photographe règle l’intensité du flash sur le flash lui-même entre M1/1 (pleine puissance), M1/2, M1/4, M1/8, M1/16 M1/32, M1/64, M1/128 et M1/256 (1/256ème de la puissance maximale).

puissance-flash-Manuel

Source © Samnsung

En mode Manuel, pour savoir quel réglage utiliser le photographe pourra  :

  • procéder à l’oeil en observant le cliché obtenu. En fonction de l’exposition obtenue le photographe pourra modifier le couple ouverture/vitesse, la puissance intrinsèque du flash, la valeur ISO…
  • utiliser l’histogramme sur l’écran LCD. Ce graphique permet de visualiser la proportion de pixels trop sombres (pics à gauche) ou trop clairs (pics à droite). Le photographe pourra alors essayer de réaliser des photos tests sur des zones susceptibles d’être sur-exposées ou sous-exposées puis rectifier les paramètres de prise de vue
  • utiliser un flashmètre qui enregistre la luminosité et qui donne des indications de réglage pour obtenir une “exposition moyenne”

 

Les modes TTL (Through The Lens) sont les modes les plus adaptés à la photographie judiciaire. Dans le système TTL, la mesure d’exposition s’effectue sur la lumière qui traverse l’objectif puis qui est réfléchie par la surface photosensible. Une cellule permet la mesure de cette lumière réfléchie et permet d’adapter la puissance du flash.

Le mode D-TTL (Digital Through The Lens) permet d’effectuer une mesure non pas sur la lumière réfléchie par le capteur, mais sur la lumière réfléchie par le rideau de l’obturateur. Une série de pré-éclairs pilotes permet d’effectuer cette première mesure alors que le capteur n’est pas encore exposé à la lumière. Les pré-éclairs pilotes de ce mode sont émis quelques microsecondes avant l’éclair principal. Ils sont peu puissants et peu lumineux mais permettent d’adapter la puissance du flash.

TTL

Le mode i-TTL (intelligent Through The Lens) est une évolution du système D-TTL qui permet un pré-éclairage précis pour équilibrer l’exposition du premier plan et de l’arrière plan. Les pré-éclairs pilotes sont plus lumineux et plus puissants que pour le mode D-TTL et ils donnent des indications à la fois sur l’arrière plan et sur le sujet principal.

Le mode TTL-BL chez Nikon (Through The Lens Back Light) permet de prendre en compte la lumière ambiante dans le dosage du flash et peut être choisi lorsque le flash est utilisé comme lumière d’appoint. L’intensité de l’éclair est automatiquement ajusté pour obtenir un bon dosage sujet principal/ambiance.


Les modes de fonctionnement du boîtier avec flash externe

modes-de-flashLes principaux programmes de prises de vue du boîtier d’un Reflex numérique pourront être sélectionnés en fonction de l’effet désiré :

  • Le mode AUTO : le couple des valeurs d’ouverture et du temps de pose (ou vitesse) sont réglés automatiquement par le boîtier Reflex et le flash se déclenchera automatiquement si la quantité de lumière est insuffisante. La valeur de la vitesse se réglera alors automatiquement sur la vitesse de synchronisation du flash. Ce mode permet d’obtenir de bonnes photographies dans la plupart des situations en intérieur et laisse le choix de la sensibilité ISO au photographe.
  • Le mode P (Programme) : le couple des valeurs d’ouverture et du temps de pose sont réglés automatiquement par le boîtier mais à la différence du mode AUTO, le flash ne se déclenche que si le photographe choisit son déclenchement. Lorsque l’opérateur choisit d’activer le flash, l’appareil adapte le couple ouverture/vitesse en prenant en compte l’usage du flash et en utilisant la vitesse de synchronisation du flash.
  • Le mode A (Aperture=ouverture) : en choisissant ce mode le photographe peut moduler la puissance du flash et jouer sur la profondeur de champ . En choisissant une grande ouverture, le flash sera plus puissant mais la profondeur de champ réduite. Le boîtier sélectionne la vitesse de synchronisation du flash.
  • Le mode S (Speed=vitesse) : Le photographe choisit une vitesse, dans la limite de celles proposées par le boîtier qui ne permet pas d’aller au delà de la vitesse maximale de synchronisation. Le photographe ne pourra pas influer sur l’ouverture du diaphragme et donc sur la portée du flash mais pourra utiliser des temps d’obturation plus faibles permettant de mieux prendre en compte la lumière environnante.
  • Le mode Manuel : tous les paramètres peuvent être réglés par l’opérateur. Celui-ci  peut définir à la fois la valeur de l’ouverture du diaphragme pour influer sur la puissance et la valeur temps de pose pour influer sur l’équilibre entre l’exposition du premier plan et de l’arrière plan. Ce mode permet de réaliser des clichés dans des situations plus complexes (faible luminosité, contre jour) et de composer en fonction du rendu souhaité (profondeur de champ, couleurs, mesure d’exposition…)

Lire la suite