l’ADN de synthèse contre le crime

ADN de synthèse, Interview de Pascal Kouppé, directeur de SELECTA DNA France

Quand est née la société Selectamark et quels produits commercialise-t-elle ?

Le groupe SelectaDNA est Fondé en 1985. Société de marquage basée au Royaume-Uni depuis plus de 26 ans. Nous sommes spécialisés dans le marquage, le traçage et l’indentification visible et nous sommes arrivés naturellement au marquage invisible depuis plus de 26 ans. Nous fournissons des produits de prévention contre le crime aux forces de police en Europe. Propriétaire de la technologie SelectaDNA, nous avons une implantation mondiale. Nous sommes CERTIFIES ISO 9001:2008 et iso 270001

ADN de synthèse - Voleur qui regarde ses mains brumisesQuel est son principe de fonctionnement ?

Le principe de fonctionnement est simple, l’adn ayant une codification unique, en appliquant l’adn selectaDNA sur un objet, on marque ainsi sa propriété. Si cet objet est perdu ou volé, les autorités pourront en soumettant l’objet à une lumière émettant des ultraviolets détecter la présence de l’adn selectaDNA, faire un prélèvement et ainsi obtenir la codification de l’adn. Cette codification unique est rattachée au nom du propriétaire.

Le principe est le même si il s’agit d’un individu qui est aspergé par un système anti intrusion SelectaDNA, il sera marqué et si il est soumis à une lumière émettant des ultraviolets l’adn selectaDNA apparaitra clairement. Son prélèvement indiquera alors le lieu où celui-ci a été aspergé.

L’adn selectaDNA relie donc l’objet à son propriétaire et le malfaiteur au lieu du crime ou du délit.

Quel est la composition « précise » de l’ADN de marquage ? Quelle est la taille des fragments d’ADN de marquage ?

Les produits SelectaDNA contiennent de l’ADN réel, mais indiqué comme « synthétique » pour le différencier de l’ADN humain. SelectaDNA c’est simplement une série de combinaisons uniques de A (Adénine), C (Cytosine), G (Guanine) et T (Thymine). L’ADN synthétique utilisé dans SelectaDNA est en chaîne courte, le faisant beaucoup plus robuste que l’ADN humain.

La composition est-elle identique pour tous les marquages ?

Non, le kit home est une solution plus concentré avec des Micropoints supportant le code adn , alors que le système anti-intrusion comporte une bombonne qui contient un liquide plus fluide et ne contenant pas de Micropoints.

Dans quels cas peut-on envisager d’utiliser cet ADN de marquage ?

Avec LE KIT HOME pour marquer l’ensemble des objets dans une maison ou pour marquer du matériel susceptible d’être volé au sein d’une société (ordinateurs, imprimantes, téléviseurs…) dans un gymnase (matériel de sport).
Avec LE SPRAY ANTI INTRUSION dans n’importe quel magasin, entrepôt, dans des maisons individuelles, des appartements, dans des camions transportant des marchandises sensibles…

Comment faire pour lier le marquage relevé sur un individu avec l’ADN présent dans un marquage ? Qui peut faire la comparaison entre ces deux ADN et donner des conclusions ?

C’est très simple, lors de l’agression dans un lieu protégé par le spray anti-intrusion selectaDNA, l’O.P.J qui se déplace sur place doit saisir et placer sous scellé la bombonne présente dans le système SelectaDNA. Le code de cette bombonne doit bien sûr correspondre à celui enregistré au nom du lieu protégé.

Lors de l’interpellation d’une personne qui soumise à une lumière émettant des ultraviolets laisse apparaitre des « traces » fluorescentes bleues, celle-ci va devoir subir un prélèvement de ses « traces »bleues qui sera envoyé au laboratoire. Ce laboratoire pourra alors donner la codification unique présente dans le prélèvement. Cette codification sera alors la même que celle enregistrée au nom du lieu protégé et que celle présente dans la bombonne saisi par l’O.P.J.

Seul un laboratoire agréé peut faire les analyses et déterminer le code de l’adn SelectaDNA. Une réquisition sera faite auprès de nos services pour obtenir le propriétaire du code. Le propriétaire sera dans notre base de données sécurisée et validée par la CNIL.

Y-a-t-il une quelconque toxicité ou risque de pollution ?

Aucune pollution ni aucun risque de toxicité dans les produits SelectaDNA

Quelle est la durée du marquage ? Ne peut-on pas faire disparaître le marquage ?

ADN de synthèse - SelectaDNA marked laptopPour le Kit Home, la durée de marquage est pratiquement à vie, effectivement il est composé d’une colle extrêmement forte et nous demandons à nos clients de l’appliquer dans des endroits difficiles d’accès comme les interstices…

Pour le spray anti-intrusion, le marquage reste entre 90 et 120 jours sur la peau du fait de la régénérescence naturelle de la peau. Sur les vêtements, cela dépendra de la nature du vêtement, le marquage pourra partir au bout de quelques mois sur un blouson cuir alors que sur un pull en laine il sera pratiquement impossible de l’enlever même après plusieurs lavage

Peut-on envisager de trouver un ADN dans la nature, identique à celui des capsules ? Quelle est la probabilité d’obtenir un faux positif sur un individu ?

Il est impossible de trouver dans la nature un Adn « vivant » mesurant à peine 100 à 200 paires de bases. Pour comparaison l’Adn humain mesure 3,2 milliards de paires de bases !

Comme pour l’analyse du sang humain par exemple : on peut obtenir une partie de la séquence adn étudiée identique à une autre partie de séquence d’un autre Adn et penser à tord qu’il s’agit du même Adn donc du même sang. Mais cette probabilité est infime !

Alors oui, on peut trouver deux parties d’adn synthétique identique alors que ces deux parties de viennent pas du même adn, mais cela reste une probabilité infime et il suffira alors d’analyser une partie plus large pour se rendre compte qu’il ne s’agit pas du même adn.

La probabilité d’obtenir un faux positif est infime.

Des sociétés privées utilisent déjà le concept pour se prémunir de certaines infractions. Pouvez-vous nous expliquer de quelle manière, pouvez-vous nous donner des exemples ?

ADN de synthèse - SelectaDNAPour lutter contre les braquages en seine saint Denis (93) et avec la collaboration du ministère de l’intérieur, selectaDNA France protège le centre commercial de Bobigny 2. Après 5 braquages et plusieurs agressions dans plusieurs magasins de cette galerie marchande, nous constatons une grave baisse de la fréquentation de la clientèle. La bijouterie et certains commerces étaient aussi sur le point de fermer définitivement. Pour lutter contre cette délinquance, la direction du centre commercial a décidé de s’équiper de kit de protection selectaDNA. SelectaDNA protège le centre commercial depuis plus d’une année et depuis cette période il ne se passe plus aucuns faits graves. Grace au kit selectaDNA, les objectifs de protection sont atteints car nous constatons une baisse des violences de 100 % actuellement.

Les propriétaires du centre commercial sont satisfaits et convaincus des effets de cette nouvelle technologie et c’est pour cela que le centre commercial de Bagnolet, et celui de Marseille ont demandé une étude pour installer nos systèmes SelectaDNA anti braquage et anti intrusion. Actuellement nous équipions des magasins du centre commercial de Marseille nord. La police de Marseille est aussi équipe des outils de détection et de lecture.

Des particuliers se sont dotés aussi de ce système, pouvez-vous nous expliquer le principe de fonctionnement et le coût de la prestation ?

A Stains (93), SelectaDNA équipe des familles afin de se protéger contre les cambriolages. Après plusieurs tentatives de cambriolages, et après avoir utilisé des moyens de protection standards (alarmes, portes blindées), des familles ont fait appel à SelectaDNA pour marquer leurs objets de valeurs. Grace à l’ADN de SelectaDNA, les forces de l’ordre pourront confondre les individus de leurs actes devant les tribunaux. Chaque fiole possède un code unique mondial inscrit dans une base de données conforme aux exigences de la CNIL. Tous les objets de la maison (téléviseur, I phone, chaine hifi, ordinateur portable, objets sentimentaux, canapés et fauteuil, lampes, toile, bibelots, imprimantes, téléphones portables, tables de salons, bijoux, montres, etc.) ont été marqués et répertoriés dans une base de données sécurisées conforme à la CNIL.

Peut-on envisager que des individus soient marqués « par erreur » ? Y a-t-il une possibilité de contamination croisée lors d’un contact entre deux individus par échange de matière ?

OUI, des individus peuvent être marqués par erreur, mais cela n’est pas grave, SelectaDNA est un outil mis dans les mains des forces de l’ordre et de la justice. Si un malfaiteur s’introduit dans une banque pour y commettre son méfait et décide de sortir en compagnie d’une tierce personne, celle-ci sera « vaporisée »tout comme le malfaiteur. Mais cette victime sera relâchée par le malfaiteur qui prendra la fuite. Alors cette même victime sera entendue par les policiers ou les gendarmes en tant que Victime et non pas en tant qu’auteur ou complice bien qu’elle soit « marquée » par l’adn synthétique …il en va du bon sens de tout un chacun !!

Ce n’est pas parce que un individu est « marqué » par de l’adn synthétique qu’il est coupable, SelectaDNA est un ensemble d’outils (kit home, spray anti intrusion, spray défense…) mis dans les mains des forces de l’ordre et de la justice pour orienter l’enquête.

S’agissant de la contamination croisée, elle est quasiment impossible puisque le liquide présent dans le spray anti-intrusion sèche en à peine UNE MINUTE environ.

Cette méthode a-t-il déjà été utilisée dans un procès pénal en France ou à l’étranger ? La preuve est-elle acceptée dans un tribunal ?

NON, elle n’a pas été utilisé devant les tribunaux français, notre installation en France est récente.

La plupart de nos interlocuteurs travaillant dans ce domaine : policiers, gendarmes, magistrats, avocats sont tous impatients de se retrouver devant un tribunal afin de créer une jurisprudence SelectaDNA.

Quant à l’étranger, oui des interpellations ont eu lieu au Royaume-Uni, mais l’ensemble des prévenus ont choisi le « plaider coupable » et ont reconnu les faits. On peut en déduire deux choses : la première est que ce résultat est obtenu grâce aux produits SelectaDNA (les malfaiteurs n’avaient pas d’autres choix que d’avouer !) et seconde remarque, on se retrouve sans jurisprudence même au Royaume-Uni.

Questions concernant le PISTOLET ADN

ADN de synthèse - PISTOLET ADN

Quels sont les caractéristiques du pistolet ADN (précision, puissance/portée, cout) ?

Le pistolet SelectaDNA est d’une précision redoutable, il est utilisé pour des cibles à 30 ou 40 mètres. Le marquage se fait avec toujours le même principe, le code adn du policier ou du gendarme est préalablement enregistré et l’individu marqué ne peut alors plus nier sa présence sur les lieux.

Quel est l’avantage de ce pistolet ? Dans quels cas pourrait-on l’utiliser ? L’impact peut-il être dangereux ?

L’avantage de ce pistolet est avant tout DISSUASIF comme tous les produits SelectaDNA, un casseur avant d’aller dans une manifestation pour tout casser va réfléchir à deux fois !! Effectivement, si il peut se « jouer» de la vidéosurveillance en dissimulant son visage avec une écharpe, il ne pourra contrer les petites balles en plastique souple contenant de l’adn synthétique qui vont le marquer. Il sera interpellé quelques minutes ou quelques jours après les faits !

ADN de synthèse - PISTOLET ADN - les balles en plastiquesComment s’effectue le marquage sur l’individu ? Ne va-t-on pas marquer uniquement les vêtements notamment si un individu dissimule son visage avec un tissu ?

La puissance du pistolet est assez faible pour ne pas blesser les individus, et elle est assez forte pour que les balles en plastiques souples « explosent » sur l’individu et marque ses habits ainsi que son corps car bien sur le liquide va traverser les vêtements pour venir « tacher » le corps de l’individu.

Propos recueillis par Didier Porte © www.police-scientifique.com

Site internet Selecta DNA : http://www.selectadna.fr/