Les disparus de Mourmelon

Entre 1979 et 1988, des disparitions de jeunes militaires se multiplient dans la région de Mourmelon (Marne). La désertion de jeunes appelés est fréquente et personne ne songe à la piste criminelle. Alertés par les familles de victime, les médias s’emparent de l’affaire en 1981 en évoquant le mystère du « triangle de Mourmelon ».

En août 1988, un militaire est arrêté en flagrant délit de viol et séquestration sur un autostoppeur. L’affaire des disparus devient très vite « l’affaire Chanal ».

Les disparus de Mourmelon

Entre 1979 et 1988, des disparitions de jeunes militaires se multiplient dans la région de Mourmelon (Marne). La désertion de jeunes appelés est fréquente...

Mourmelon – L’enquête

Des enquêtes disséminées Suite aux premières disparitions, des procédures de désertion sont ouvertes. La piste criminelle n’est pas envisagée car aucun témoin ne peut donner...

Mourmelon – Les traces

Perquisition de la scène de crime et de la chambre Le juge saisit le laboratoire du Centre d’Application et de Recherche en Microscopie Électronique (CARME)...

Mourmelon – L’ADN mitochondrial

Les éléments pileux A l'époque la science n'a pas encore exploité toutes les possibilités offertes par l'ADN et il est encore impensable d'identifier formellement un...

Mourmelon – L’échec des pouvoirs publics

La condamnation de Pierre Chanal et la fin tragique Pierre Chanal est condamné le 23 octobre 1990 par la cour d'assises de Saône-et-Loire à dix ans...
7,409FansJ'aime
128AbonnésSuivre
1,487AbonnésSuivre