Réglages de l’appareil photographique

0
817

Avant de prendre un cliché, le photographe de scène de crime doit régler des paramètres généraux sur le boîtier de son Reflex numérique : le format d’enregistrement, la taille des images, la balance des blancs, la sensibilité du capteur, la méthode de mesure de la lumière ou encore le mode de la photographie (Automatique, priorité vitesse, Manuel…).

Dans un second temps, en fonction de la photographie à effectuer, deux notions fondamentales doivent être réfléchies et maîtrisées par le photographe : l’exposition de la photographie et la profondeur de champ.

Le format d’enregistrement

Les formats d’enregistrement disponibles directement sur l’appareil photographique sont le RAW (données brutes) et le JPEG (compression des données). Le choix du JPEG permet un bon rapport entre le poids du fichier créé et la qualité de l’image.

basic-normal-fineLe choix de la compression JPEG d’une à trois étoiles chez Pentax ou “fine, normal, basic” chez Nikon devra se faire en fonction de l’utilisation souhaitée et de la taille de l’image choisie dans le menu de l’appareil (tailles Small – S, Medium – M ou Large – L). Plus la taille d’image est petite, moins l’image possède de pixels et plus la compression JPEG sera visible. En effet la compression JPEG analyse des blocs de 8 pixels et réduit les détails de chaque bloc.

La taille de l’image

taille des imagesLe choix de la taille d’image ou choix de définition (S, M ou L) est primordiale en photographie judiciaire. La création de pixel étant strictement proscrite, le photographe doit faire le bon choix en fonction de l’exploitation souhaitée (agrandissement ou pas de la photographie et résolution d’image).

Pour une définition de 1,5Mpixels (1504 pixels x 1000 pixels sur le capteur) la taille maximale de l’impression à 300ppp sera de 12,7 x 8,5 cm.

En effet, une image de 12,7cmx8,5cm (environ 5pouces x 3,3pouces) avec une résolution de 300 pixels par pouces est une image d’environ 1500pixels x 1000 pixels soit 1,5Mp.

Pour une définition de 6Mpixels la taille de l’image imprimée à 300ppp pourra être deux fois plus grande sans pour autant perdre en qualité.

Il est donc important lors de la réalisation du cliché photographique de choisir une définition suffisante au regard du tirage attendu. Si par exemple la photographie doit être imprimée en 15×10 cm à 500ppp la définition devra au minimum être de 6Mpixels.

La balance des blancs

balance-des-blancs-réglagesComme évoqué dans la partie “propriétés de la lumière”, la lumière que nous observons au quotidien peut prendre différentes “teintes” du jaunâtre au bleuâtre, teintes aussi appelées “température de couleur”. L’oeil et le cerveau humain font immédiatement l’adaptation chromatique alors que l’appareil photographique réagit à la lumière réelle qu’il reçoit. Par un exemple, un objet blanc nous apparaît toujours blanc quelque soit la lumière ambiante alors que pour le capteur de l’appareil photographique cet objet apparaît orange sous l’éclairage d’une bougie et jaune sous l’éclairage d’une ampoule ordinaire. Ci-dessous, une photographie réalisée avec différentes balances de blanc.

balance-des-blancs-comparatif www.police-scientifique.com

Pour que l’appareil photographique fasse la correction, il suffit d’indiquer au boîtier la balance des blancs appropriée à la prise de vue. Il existe un mode automatique qui convient à la majorité des prises de vue, mais dans certains cas, le photographe peut choisir d’indiquer lui-même le type de lumière qui l’entoure (extérieur ensoleillé, extérieur avec nuages, flash, éclairage au néon, éclairage sous ampoule tungstène….). Dans des conditions changeantes ou sous certains éclairages particuliers, le photographe peut choisir le réglage “PRE” pour indiquer au boîtier les conditions de lumières exactes de la photographie. Pour cela , il photographie un objet blanc quelconque et indique au boîtier qu’il s’agit du blanc de référence. L’appareil pourra alors effectuer la correction colorimétrique nécessaire pour les photographies suivantes.

La sensibilité du capteur ou valeur ISO

sensibilité-ISOLe choix de la sensibilité du capteur, ou nombre ISO, est réalisé en fonction des conditions environnantes. Comme pour la photographie argentique, plus le nombre ISO est élevé, plus la sensibilité de la surface photosensible sera importante et inversement. Lorsque la scène photographiée manque de luminosité l’augmentation de la sensibilité pourra permettre de mieux capter la lumière. Le principe est simple mais une trop forte augmentation des ISO provoque des effets de grain ou de bruit électronique sur le cliché. Cela se manifeste par l’apparition de pixels parasites ou de couleurs diverses apparaissant sur les photographies. Pour obtenir la meilleure qualité d’image possible, on cherchera à réduire la valeur des ISO.

ISO-comparaison-grain

Tous droits réservés © http://www.exposureguide.com/iso-sensitivity.htm

Dans des conditions similaires, quand on double l’indice ISO (par exemple de 200 à 400), on diminue de moitié la quantité de lumière nécessaire pour exposer correctement la photo (ce qui, par conséquent, permet d’utiliser une vitesse d’exposition deux fois plus rapide ou une ouverture deux fois plus petite).

Lire la suite