Photographie – Eclairages, luminescence, filtres

Les types d’éclairage :

  • De face : cette lumière écrase le relief et donne une image “plate”. Pour atténuer cet effet, on peut placer un diffuseur (papier calque ou tissu clair) placé entre la lumière et l’objet.DE-FACE-www.police.scientifique.com
  • A 45° au dessus : l’éclairage acquiert un relief agréable et si les ombres sont un peu dures, on peut les adoucir avec un réflecteur.45° www.police-scientifique.com
  • Tangentielle ou de biais : ce type d’éclairage crée des ombres et donc accentue la mise en évidence des reliefs. Particulièrement adapté pour la photographie des traces de chaussure ou de traces digitales avec dépôt de matière (ou révélées au cyanoacrylate)RASANCE-www.police-scientifique.com
  • De l’arrière : Cette lumière crée un contre jour et pour exposer correctement la photographie, il est nécessaire d’utiliser un flash additionnel.

La luminescence

Théorie :

La luminescence est un phénomène physico-chimique largement utilisé par la Police Technique et Scientifique. La luminescence se caractérise par une émission de lumière par une substance préalablement excitée. Certaines substances ont en effet la capacité d’absorber de la lumière et de la réémettre avec une longueur d’onde différente. La substance éclairée conserve une partie de l’énergie du rayonnement incident E1 et renvoie un nouveau rayonnement moins énergétique E2. La longueur d’onde d’un rayonnement étant inversement proportionnel à son énergie, la longueur d’onde du rayonnement émis λ2 est plus grande que celle du rayonnement incident λ1 :

 Longueur d'onde etenergie copie

La perte d’énergie est due aux transitions électroniques dans la substance éclairée. Les électrons présents dans les molécules vont en effet passer d’un état fondamental à un état excité puis retourner à l’état fondamental en émettant de la lumière.

La luminescence est un terme générique qui englobe les phénomènes de phosphorescence et de fluorescence. La fluorescence est une luminescence qui cesse lorsque la source d’excitation cesse. Elle peut par exemple se produire si on éclaire une trace de sperme avec une source de lumière de longueur d’onde proche de 400nm. Une nouvelle lumière de longueur d’onde proche de 500nm pourra alors être observée temporairement. Dès que le rayonnement incident cesse, le rayonnement émis s’arrête aussi.

En revanche, pour ce qui concerne la phosphorescence, l’émission de lumière perdure bien que la source de lumière incidente soit stoppée. Ce phénomène permet de distinguer des objets dans l’obscurité sans apport continu d’énergie mais ne présente pas d’intérêt actuellement pour la Police Technique et Scientifique.

Pratique :

luminescence-www.police-sciLa police scientifique utilise très allègrement les techniques de luminescence soit par les propriétés intrinsèques de certains fluides corporels (salive, sperme) soit par l’ajout de composés luminescents aux traces existantes.

Pour les traces naturellement luminescentes, l’utilisation d’un générateur de lumière puissant de différentes longueurs d’ondes est recommandé (handscope, crimescope). Ces générateurs de lumière équipent une grande partie des services d’intervention de la police scientifique en France. Pour améliorer le contraste entre le composé luminescent et le support, une première observation peut s’effectuer à l’aide de lunettes colorées qui laissent passer uniquement la lumière émise et qui stoppent la lumière incidente. Dans un deuxième temps l’enregistrement de la luminescence par photographie pourra se faire avec un filtre coloré renforçant le contraste de la même manière que les lunettes de l’opérateur.

EXEMPLE D’UTILISATION

Sur une scène de crime, le concept de luminescence peut être consacré dans un premier temps à la visualisation des traces biologiques. Ensuite, la luminescence peut être utilisée pour mettre en évidence des traces papillaires, soit directement, soit après l’utilisation d’un premier procédé de révélation.

  • Des traces digitales latentes peuvent être révélées à l’aide de procédés qui feront fluorescer les traces révélées (poudre luminescente,  indanedione ou lumicyano TM ).
  • Le contraste entre une trace digitale, révélée à l’aide de vapeurs de cyanoacrylate, et son support, peut être renforcé avec de nombreux colorants luminescents (Ardrox, Rhodamine 6G, Basic Yellow 40).

D’autres réactions luminescentes peuvent permettre de mettre en évidence des traces biologiques comme par exemple les traces de sang avec l’emploi du luminol.

Les filtres

filtre-coloréLes filtres se placent devant les objectifs et ont vocation à donner un effet à l’image ou à corriger un problème technique. Avec les logiciels de retouche d’image numérique (Photoshop, Photofiltre, Gimp et autres), les filtres ont de moins en moins d’utilité mais quelques filtres gardent leur intérêt :

  • le filtre anti UV : ce filtre n’a aucun effet sur l’image obtenue mais il permet de protéger la lentille face aux éléments extérieurs qui peuvent affecter l’objectif (sable, chocs, eau…)
  • les filtres polarisants : les filtres polarisants linéaires ou circulaire ont pour principal effet d’éliminer les reflets non métalliques (eau, verre, etc). Attention toutefois aux filtres polarisants linéaires qui peuvent provoquer des problèmes d’exposition ou de mise au point. Mieux vaut donc privilégier les filtres polarisants circulaires. Le photographe devra réaliser la photographie avec un angle de 45° avec la lumière incidente.
  • les filtres colorés : les filtres colorés permettent d’éclaircir ou d’assombrir certaines couleurs. Ces filtres laissent passer les longueurs d’onde de leur couleur et stoppent une partie des autres rayons lumineux. Un filtre rouge va par exemple laisser passer les rayonnements orange et rouge et stopper les rayonnements verts et bleu-verts.

Par exemple, si une trace papillaire sanglante se trouve sur un fond bleu, l’utilisation d’un faisceau incident bleu va éclaircir le fond et noircir la trace.

Lire la suite